Comment devenir Aide Soignant

36 votes : 4.4
S'assurer du bien-être des patients, réconforter les malades pendant leur hospitalisation dans son service, être le véritable bras droit de l'infirmière et de l'équipe médicale, c'est là le quotidien d'un Aide-soignant. Qu'il travaille dans un CHU ou une association d'aide médicale, dans le public ou le privé, l'Aide-soignant a une excellente maîtrise des gestes de soins à la personne et veille avec scrupule à l'hygiène des personnes et des lieux. Homme ou femme de vocation, l'AS met aussi en action ses qualités personnelles d'écoute, d'attention et de réconfort pour aider les patients hospitalisés à supporter non seulement les blessures physiques mais aussi morales. Comment devenir Aide-soignant ? Comment entrer dans une école préparant au métier ? Pourquoi devenir Aide-soignant ? Explications.

Les missions de l'Aide-soignant/Aide-soignante

 
Missions
 
Les missions de l'Aide-soignant(e) pourront différer selon le lieu de travail (hôpital, centre de soins, maison de retraite, etc.). Les services où l'AS est affecté dans un hôpital peuvent également occasionner des missions différentes (service des urgences, service de gérontologie, service maternité, etc.).
 
Si elle occupe un service de jour, elle s'informe auprès du service de nuit des dernières données relatives aux patients, ces données lui permettent d'organiser son travail par ordre de priorités.
 
Les missions générales de l'Aide-soignante sont :
 
  • Faire des visites auprès des patients du service et faire les contrôles selon les instructions de l'infirmière (prise de température, prise de la tension artérielle, analyses d'urines éventuellement).
  • Relever des informations pour les médecins ou les infirmiers et collecter des données pour les dossiers des patients suivis.
  • Elle doit contrôler l'hygiène des patients qui ne peuvent faire leur toilette par eux-mêmes (personnes dépendantes, en soin intensifs, personnes très âgées) ;
  • Il ou elle s'assure également de la propreté irréprochable des chambres (linge de lit, propreté de la pièce et du coin toilette, etc.) et lorsqu'un patient quitte l'établissement, elle devra veiller à la désinfection de la chambre et à l'organisation de celle-ci pour l'arrivée d'un nouveau malade ;
  • Elle participe à l'entretien et/ou la stérilisation du matériel médical utilisé ;
  • L'aspect humain ne doit pas être négligé lors des tournées. L'AS prend le temps d'échanger avec le patient et de s'assurer de l'état de son moral. L'Aide-soignant est aussi là pour rassurer les personnes hospitalisées et leurs familles en visite ;
  • L'Aide-soignant participe activement à la distribution des plateaux repas, le midi et parfois à l'heure du goûter et s'il prend son service du soir, il participe à la distribution des plateaux du dîner. Il s'assure que chaque patient se nourrisse suffisamment et aide ceux qui ne sont pas autonomes pour se nourrir seuls. Il prend aussi en compte les contraintes liées aux régimes alimentaires de certains patients (exemple : aliments interdits pour les personnes souffrant d'allergies alimentaires, régime sans sel, etc.) ;
  • L'Aide-soignant effectue parfois des gardes de nuit. Le travail de nuit consiste à s'assurer que tous les patients ne manquent de rien, éventuellement d'aider une infirmière pour la distribution des médicaments pour les patients qui doivent prendre un traitement le soir (sous le contrôle de l'infirmière ou du médecin). Il opère également les changements des couches pour les personnes âgées et/ou incontinentes du fait d'une pathologie.
  • L'Aide-soignant pourra également s'occuper de stagiaires en formation d'AS dans l'établissement.
L'AS n'a pas les mêmes compétences que l'infirmière et doit, si elle doit prodiguer des soins médicaux, le faire sous les ordres de l'infirmière ou du médecin et ne pas prendre d'initiatives seule pour administrer des médicaments.
 
Pour exercer ses missions, l'AS porte une tenue adaptée afin de ne pas être porteur des microbes extérieurs. Comme tous les personnels soignants, elle doit se vêtir d'une blouse et d'un pantalon médical et des chaussures adaptées antidérapantes (exemple : sabots). Dans certains cas, elle devra porter une charlotte ou un masque selon les cas traités. Il est recommandé aux femmes d'avoir les cheveux attachés pour des questions d'hygiène.

Les qualités requises pour devenir Aide-soignant

 

Qualités personnelles requises

Devenir Aide-soignant demande tout d'abord d'avoir la vocation pour le métier et d'aimer prendre soin des autres. Il faudra aussi : 
  • Etre capable de s'adapter à tous types de personnes (enfants, adultes, personnes âgées, personnes handicapées, personnes ayant des pathologies lourdes…).
  • Etre apte physiquement et émotionnellement : l'AS doit en effet avoir une excellente santé et beaucoup d'énergie mais aussi, elle doit pouvoir rassurer les patients et avoir un mental solide. Il ne faut pas être trop sensible pour exercer le métier, ni se sentir défaillir à la vue du sang.
  • Savoir faire preuve d'empathie ;
  • Avoir un sens de l'écoute développé ;
  • Faire preuve d'observation dans les soins quotidiens ;
  • Avoir le sens des responsabilités ;
  • Savoir faire preuve de disponibilité ;
  • Faire preuve de réactivité pour aider dans les situations d'urgence (exemple : accidentés admis aux urgences) ;
  • Savoir faire preuve de sang-froid et de calme ;
  • Faire preuve de discrétion (certains malades peuvent confier à l'AS des soucis personnels et elle doit pouvoir les écouter sans ébruiter ce qui lui est confié) ;
  • Etre capable de travailler en équipe puisque l'Aide-soignant fait souvent partie d'une équipe (infirmière, médecin, etc.) ;
 

Qualités techniques requises

Les qualités techniques sont essentiellement acquises au cours de la formation d'Aide-soignant. A la sortie de l'école, après validation de son diplôme, l'AS est capable : 
  • De maîtriser les règles d'hygiène pour les personnes (soins aux malades et personnes en perte d'autonomie notamment) et pour les locaux (que ce soit pour une structure hospitalière ou toute autre structure d'aide à la personne comme les maisons de retraites, l'Aide-soignant doit observer une hygiène rigoureuse des lieux, pour éviter toute infection ou surinfection) ;
  • De maîtriser les gestes permettant de déplacer un malade si celui-ci n'est pas autonome ;
  • De connaître les gestes et soins d'urgence ;
  • De savoir appréhender l'état clinique d'un patient ;
  • D'avoir une bonne maîtrise de la communication ainsi qu'une bonne organisation dans son travail quotidien.

Les avantages et contraintes du métier d'Aide soignant

 
Les avantages du métier 
  • L'Aide-soignant a un statut de fonctionnaire et exerce un métier porteur. Le secteur recrute en permanence de nouveaux AS.
  • La rémunération est évolutive et il est possible de gravir les échelons (rémunération basée selon une grille indiciaire identique pour tous les personnels du même métier). Il n'existe pas de discrimination salariale.
  • Il peut travailler dans le secteur public ou privé.
  • Ce métier est ouvert à tous les candidats qui ont la vocation pour le métier et s'adresse aussi bien aux femmes qu'aux hommes.
  • Devenir Aide-soignant, c'est exercer un métier essentiel et apporter du réconfort à des malades de tous horizons.
  • C'est un métier qui demande une certaine vocation et un investissement personnel mais qui est très enrichissant et apporte beaucoup de satisfaction pour ceux qui aiment se rendre utiles.
  • Les évolutions dans la fonction hospitalière sont nombreuses pour les Aide-soignants qui veulent changer de métier (exemple : devenir infirmière ou infirmier).
 

Les contraintes du métier 

Le métier recrute et ce secteur ne connait pas le chômage. Il ne dispose pas de suffisamment de main d'œuvre et la plupart des établissements sont en sous-effectif. Le revers de la médaille est que le travail est là mais les personnes recrutées doivent souvent faire beaucoup d'heures pour compenser ce manque d'effectif.
 
L'Aide-soignant qui a normalement un contrat de 35 heures/semaine est souvent en dépassement et il n'est pas rare qu'il soit amené à travailler 12 heures par jour. C'est un métier éprouvant psychologiquement et physiquement et qui demande une grande vocation et beaucoup de disponibilité (travail de nuit, les week-ends et jours fériés).

Niveau d'études et conditions pour être admis en école d'Aide-soignant

 
Pour devenir Aide-soignant, il faut se présenter à une école préparant au DEAS (Diplôme d'Etat d'Aide-soignant). Ce diplôme est indispensable pour exercer le métier.
 
Pour se présenter à une école comme les IFAS (Instituts de Formation des Aide-Soignant), il faut avoir au minimum 17 ans. Aucun diplôme particulier n'est exigé pour entrer à cette école et vous pouvez y accéder par la formation initiale ou dans le cadre de la formation continue si vous êtes un adulte salarié ou un demandeur d'emploi avec un projet de reconversion professionnel.
 
Pour réussir l'entrée dans une école d'Aide-soignante, il faut passer un entretien oral et présenter un dossier. Ces deux éléments remplacent les anciens concours d'entrée avec épreuves d'admission et d'admissibilité (voir la publication au JO du 9 avril 2020).
 
  • Le dossier doit présenter toutes les pièces requises, avec un dossier de candidature qui comporte un état circonstancié des motivations et aptitudes du candidat pour le métier d'Aide-soignant. Ce dossier doit être minutieusement préparé et documenté si le candidat veut avoir toutes ses chances d'entrer dans l'IFAS et suivre sa formation d'AS. Le dépôt de ce dossier peut se faire auprès du ou des IFAS de votre choix. Lorsqu'il existe un regroupement de plusieurs instituts, le candidat peut déposer un seul dossier pour l'ensemble.
  • L'entretien oral doit être également minutieusement préparé. Il s'agit de répondre aux questions d'évaluateurs (un aide-soignant en activité et un formateur infirmier – ou un cadre de santé).
 

Se préparer pour l'entrée en IFAS

Savoir comment alimenter votre dossier d'inscription et connaître les bases de votre futur métier est essentiel pour avoir toutes les chances de réussir son entrée dans un Institut de Formation des Aide-soignants.
 
Il ne faut pas négliger l'entretien oral qui sert à évaluer les connaissances métier du candidat et ses compétences pour l'exercer, mais aussi sa motivation générale.
 
Les écoles de type Prépa pour les formations aux métiers du secteur paramédical pourront permettre au candidat d'être bien préparé et d'arriver confiant au moment de l'entretien d'entrée à l'IFAS.
 
Il existe de nombreux centres de formation et notamment des centres préparant à distance et permettant d'avoir de solides connaissances au moment de se présenter et d'être à l'aise pour l'oral face aux évaluateurs (exemple : la prépa concours aide soignant d'EFM Santé Social).
 
Les dossiers de candidatures doivent le plus souvent être déposés entre le 25 mai et le 10 juin pour une entrée en cours à l'IFAS en septembre.
 
Il existe des Instituts de Formation d'Aide-soignant (IFAS) dans toutes les régions de France ainsi que dans les départements et collectivités d'outre-mer. Citons notamment : 
  • Les IFAS de la région Ile de France (chaque département comporte plusieurs IFAS) ;
  • Les IFAS de la région Bretagne ;
  • Les IFAS de la région Auvergne / Rhône-Alpes ;
  • Les IFAS de la région Bourgogne Franche-Comté
  • Les IFAS de la région Centre Val de Loire ;
  • Les IFAS de la région Grand Est ;
  • Les IFAS de la région Hauts de France ;
  • Les IFAS de la région Normandie ;
  • Les IFAS de la région Nouvelle Aquitaine
  • Les IFAS de la Corse ;
  • Les IFAS de la région Occitanie ;
  • Les IFAS de la région PACA ;
  • Les IFAS de la région Pays de la Loire
 
Et : 
  • Les Instituts de Formation d'Aide-soignants de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Ile de la Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française.
  •  Les Instituts de Formation d'Aide Soignants peuvent être des écoles privées ou publiques. On recense environ 450 IFAS sur toute la France.

La formation pour devenir Aide-soignant

 
Si le dossier du candidat est retenu et qu'il passe avec succès l'entretien oral, il pourra entrer à l'IFAS qu'il a choisi.
 
On lui demandera alors de fournir impérativement avant ou, au plus tard, le jour de la rentrée 2 certificats médicaux
  • 1 certificat provenant d'un médecin agréé pour valider la bonne santé physique et psychologique du candidat (nécessaire pour l'exercice de son futur métier) ;
  • 1 certificat confirmant les obligations d'immunisation et de vaccination (cf. Code de la santé publique).
La formation dure 10 mois et se divise en : 
  • 17 semaines de formation théorique ;
  • 24 semaines de stage pratique.
L'enseignement théorique va regrouper 8 modules de formation concernant notamment : les soins à la personne et l'apprentissage des gestes d'urgence, l'hygiène de la personne et des locaux, l'organisation du travail et la communication, l'ergonomie, l'apprentissage à la détection de l'état clinique d'un patient et l'accompagnement de tous types de patients dans leur quotidien.
 
L'élève est mis en situation pour vérifier qu'il a bien intégré toute la formation théorique et il participe à des épreuves écrites.
 
Le stage pratique lui permet d'acquérir les bases du métier et de mettre en pratique ce qu'il a appris en formation théorique.
 

Validation de la formation par le DEAS

Mais un élève ne pourra valider sa formation et exercer son métier que s'il obtient son diplôme d'Etat. A l'issue de sa formation en IFAS, c'est le Directeur Régional de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale qui lui remet son DEAS (Diplôme d'Etat d'Aide-soignant).
 
Ce diplôme peut également être préparé avec une formation VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) pour les personnes qui ont une expérience professionnelle dans un métier paramédical et qui souhaitent obtenir le diplôme d'Etat d'Aide-soignant.
 

Informations pratiques (prix de la formation, aides financières)

La formation s'élève en moyenne à 7 500 euros (frais pédagogiques) mais il existe des aides financières possibles notamment pour les demandeurs d'emploi qui peuvent bénéficier d'aides de Pôle Emploi.
 
En formation initiale, le coût est également variable selon la situation du candidat et une prise en charge peut être effectuée par le Conseil Régional si le candidat est par exemple au RSA ou s'il a été bénéficiaire du Contrat Aidé, l'année précédant sa formation.
 
En formation continue, d'autres organismes peuvent prendre en charge les frais de scolarité (exemple : dans le cadre d'un CIF – Congé Individuel de Formation – l'organisme agréé, ou dans le cadre d'une promotion professionnelle, la DRH du salarié).
 
Il faut savoir que de nombreux IFAS prêtent les tenues professionnelles nécessaires au stage et en assurent l'entretien. Ces tenues seront rendues en fin d'études par le candidat.
 

Recrutement de l'AS

Une fois qu'il a obtenu son diplôme d'Etat, l'AS peut postuler dans l'hôpital ou le centre de soins de son choix en envoyant son dossier de candidature (CV + lettre motivation + copie du DEAS). Il peut également répondre à des offres d'emploi, notamment sur les sites web des CHU.

Débouchés et évolutions pour le métier d'Aide-soignant/Aide-soignante

 

Où exercer en tant qu'Aide-soignant ?

Un Aide-soignant pourra exercer dans divers endroits : hôpital public ou clinique privée, maternités, EHPAD, centres de soins et associations (Croix-Rouge, Centres PMI (Protection Maternelle Infantile), Secours Populaire), dispensaires, centre d'accueil pour personnes en situation de handicap.
 
Généralement salarié, l'AS peut aussi travailler auprès d'une infirmière libérale. L'Aide-soignante peut travailler au domicile d'un ou plusieurs patients dans le cadre de l'hôpital à domicile (HAD).
 
Mais c'est le plus souvent en tant que salarié d'un CHU, au sein d'une équipe (infirmière, médecin, agents hospitaliers) qu'il pourra s'épanouir dans le métier et comprendre toutes les facettes du métier en exerçant auprès de patients de tous âges.
 

Statut et rémunération de l'Aide-soignant

L'Aide-soignant est un fonctionnaire de la Fonction Publique Hospitalière (catégorie C) de la filière service des soins, de rééducation et médico-technique.
 
Comme pour tous les métiers de la fonction publique, la rémunération est calculée de façon identique pour tout le monde et dépend du grade et de l'ancienneté/échelon. Il n'y a pas de discrimination entre hommes et femmes.
 
Pour le grade d'Aide-Soignant Hospitalier ou ASH, le salaire peut aller de 1 513 euros bruts à 1 959 euros brut (salaire mensuel) selon les échelons.
 
L'Aide-Soignant peut ensuite passer Aide-Soignant Hospitalier Principal ou ASH Principal et percevra alors un salaire allant de 1 640 euros bruts et jusqu'à 2 184 euros bruts au dixième et dernier échelon de ce grade.
 
A cette rémunération mensuelle, chaque fonctionnaire se voit attribuer diverses primes et indemnités (exemple : l'IHTN ou Indemnité Horaire pour Travail de Nuit).
 
La rémunération dépend du nombre d'heures et de la plage horaire (le salaire sera variable si l'AS est à mi-temps ou à plein temps, ou encore si elle travaille uniquement de jour ou de jour, de nuit et les week-ends).
 
Le salaire dans le secteur privé est bien souvent inférieur à celui du travail dans la fonction publique pour ce métier.
 

Les évolutions de carrière possibles pour l'Aide-soignant

Si l'Aide-soignante peut évoluer en grimpant les échelons ou en devenant Aide-Soignante Principale, elle peut aussi décider de changer de métier et devenir infirmière.
 
Cela est possible si elle a cumulé 3 ans d'expérience professionnelle dans le secteur hospitalier. Elle pourra alors se présenter en école d'infirmière.
 
Les Aides-soignantes ont parfois envie de devenir Auxiliaire de puériculture après avoir été en contact, grâce à leur profession, avec des enfants. Elles peuvent alors préparer une formation d'auxiliaire de puériculture (elles sont alors dispensées de certains modules de la formation qu'elles connaissent déjà par leur expérience professionnelle).
 

Contexte métier d'Aide-soignant

Le métier d'Aide-soignant est une profession qui recrute. Une étude menée par le Ministère du Travail en lien avec les statistiques de recrutement et notamment celles du Pôle Emploi fait ressortir une demande de création de 220 000 nouveaux postes d'ici à 2022. Avec le vieillissement de la population et les demandes croissantes de personnels dans les métiers de service à la personne, le métier d'Aide-soignant offrira de nombreux postes dans les prochaines années.
 
Le métier d'Aide-soignant demande une vocation et des aptitudes personnelles incontestables. Parfois épuisant, les inconvénients du métier sont largement compensés par l'exercice d'une profession au plus près de l'humain. Les patients apprécient souvent de pouvoir confier leurs angoisses à ces professionnels hospitaliers qui, en véritable bras droit de l'infirmière et de l'équipe médicale, apportent un peu de chaleur et rassurent les patients de tous horizons. Pouvant travailler auprès d'enfants malades, d'adultes ou de personnes âgées, de personnes autonomes ou en situation de dépendance, les aides-soignants représentent un pilier indispensable dans un service hospitalier ou tout autre centre de soins et service à la personne.