Comment devenir Auxiliaire de vie

95 votes : 4.2
Soutenir une personne fragile dans son quotidien, lui apporter du réconfort, être présent et aider la personne seule à garder une vie sociale, sont autant de missions que peut exercer l'Auxiliaire de vie.
 
Homme ou femme de bonne constitution physique, l'Auxiliaire de vie est amené à travailler auprès de personnes âgées, de personnes malades ou en convalescence et auprès d'enfants ou d'adultes handicapés. Si la plupart des missions offrent un travail à temps partiel, il n'est pas rare qu'une Auxiliaire de vie qui travaille en indépendant, s'occupent de plusieurs personnes et que cela représente un travail à plein temps.
 
Indispensable au maintien des personnes à domicile, les Auxiliaires de vie sont des personnes dynamiques, avec un bon esprit pratique, capables de gérer plusieurs tâches quotidiennement. Souriantes, mais aussi discrètes et ponctuelles, les Auxiliaires de vie font souvent preuve de patience et apportent l'écoute indispensable à des personnes qui sont souvent seules.
 
Le secteur du service à la personne est en forte augmentation avec des perspectives d'embauches en hausse pour tous les métiers du secteur dont celui d'Auxiliaire de vie.
 
L'accès à la formation se fait sans condition de diplôme et il est accessible sans limite d'âge, pourvu que le candidat ressente une réelle vocation pour le service à la personne. Un métier enrichissant, passionnant et indispensable !

Les missions de l'Auxiliaire de vie

 
L'Auxiliaire de vie peut être amenée à travailler pour plusieurs personnes, quelques heures par jour. Elle n'aura pas tout à fait les mêmes missions si elle travaille pour plusieurs personnes âgées valides, ou si elle travaille pour une seule personne dépendante (personne âgée, personne handicapée dépendante) à plein temps.
 
Dans un cas, elle rendra plusieurs services : entretien, courses, préparation des repas, pour soulager des personnes âgées valides mais qui ont besoin d'aide dans les tâches quotidiennes. Dans l'autre cas, ses missions sont élargies. Elle peut alors :
 
  • Gérer les courses alimentaires, les achats de médicaments en pharmacie ;
  • S'occuper des papiers administratifs (factures, dossiers à remplir, etc.) ;
  • Faire l'entretien du logement (ménage, repassage) ;
  • Préparer les repas en tenant compte des règles d'une alimentation saine et des contraintes pouvant exister selon les personnes (allergies, intolérances, etc.) mais aussi selon les goûts particuliers de chacun et ses habitudes ;
  • Accompagner la personne dans ses déplacements (promenades à pieds, déplacements en voiture, accompagnement chez le médecin) ;
  • Accompagner la personne dans tous les gestes du quotidien (se lever, se coucher, s'asseoir, manger, faire une toilette, lui faire prendre ses médicaments si la personne a un traitement strict à suivre, prévoir les visites médicales de contrôle, l'aider à s'habiller) ;
  • Accompagner vers des activités sociales : les personnes à mobilité réduite sont souvent isolées du reste de leur ville et n'osent pas demander l'aide de leurs proches pour se rendre à des animations ou des activités. L'Auxiliaire de vie joue un rôle extrêmement important en aidant la personne à retrouver une vie sociale (se réunir pour faire une partie de cartes, aller à la bibliothèque, se rendre au cinéma ou au théâtre). L'Auxiliaire de vie est parfois sollicitée pour accompagner la personne pour un voyage bref ou un déplacement de quelques jours.
Lorsqu'un climat paisible s'instaure, ainsi qu’une bonne complicité, l'Auxiliaire de vie représente souvent pour la personne aidée, une assistante et une confidente. Elle peut s'exprimer et se confier dès lors qu'elle se sent comprise et en confiance.

Les qualités requises pour devenir Auxiliaire de vie

 
L'Auxiliaire de vie doit être fait pour ce métier. C'est le cas s'il présente certaines qualités humaines indispensables pour exercer sa profession basée avant tout sur le respect de la personne humaine et l'aide patiente dans le quotidien. Il pourra apprendre ou développer, au cours de sa formation, tout l'aspect technique et les compétences professionnelles requises pour ce métier.
 

Qualités personnelles requises 

  • Etre attentif et à l'écoute ;
  • Apprécier le contact avec les autres ;
  • Etre sociable ;
  • S'adapter facilement aux situations ;
  • Avoir le sens aigu des responsabilités ;
  • Savoir écouter ;
  • Faire preuve d'empathie ;
  • Etre patient dans les gestes du quotidien ;
  • Etre dynamique ;
  • Etre honnête envers les personnes aidées,
  • Rester discret ;
  • Etre ponctuel ;
  • Avoir de la mémoire (se rappeler par exemple pour chaque personne dont il s'occupe, les caractéristiques et éléments à ne pas oublier comme l'attribution des médicaments à heures fixes, les aliments pour lesquels existent une intolérance, etc…). Beaucoup d'actes du quotidien nécessitent pour l'Auxiliaire de vie, une bonne mémoire et s'il ne l'a pas, une excellente organisation, pour tout noter.
  • Très bonne organisation ;
  • Esprit pratique ;
  • Autonomie ;
  • Bonne gestion du stress ;
  • Avoir une bonne forme physique et une excellente santé physique et mentale (dans certains cas, l'Auxiliaire de vie doit aider la personne à se déplacer et si la personne est en manque d'autonomie, elle doit pouvoir la porter. Il faut aussi avoir un moral d'acier et parfois laisser ses propres problèmes de côté et savoir prendre du recul face aux malades dont vous vous occupez).
 

Compétences professionnelles 

  • Etre flexible sur les horaires : vous devrez parfois veiller des personnes pendant la nuit ou travailler en horaires décalés avec une autre personne. Il arrive que la situation exige aussi de travailler le week-end.
  • Le métier peut vous amener à vous occuper d'une personne âgée dépendante, d'un jeune handicapé que les parents souhaitent garder à la maison ou encore de personnes malades. La formation vous aidera à savoir comment aborder chaque situation et à faire preuve à chaque fois d'adaptation.
  • Accompagnement dans la vie de tous les jours : il consiste à apporter du réconfort et du soutien à la personne dont vous vous occupez, à alléger l'aspect pratique de son quotidien (aide à la rédaction de papiers administratifs, courses, repas, ménage, règlement de factures… sont autant de missions qui pourront vous être confiées).
  • Sauvegarde de la personne : dans certains cas (personnes dépendantes), vous devez assurer à la personne une hygiène quotidienne si elle ne peut plus le faire, vérifier qu'elle prenne ses médicaments si elle a un traitement, lui préparer des repas adaptés à sa situation et l'aider à se nourrir et veiller étroitement sur elle. Dans certains cas, il faut être capable de prendre des décisions importantes (si la personne souffre, appeler le médecin de famille ou si un accident survient contacter les secours).

Les avantages et contraintes du métier d'Auxiliaire de vie

 
L'Auxiliaire de vie est une personne avant tout, tournée vers les autres. Toute sa journée est consacrée à aider et soutenir moralement la personne aidée. C'est un métier porteur car les prochaines années vont voir les embauches affluer dans ce métier de service à la personne. Si vous voulez en savoir plus sur cette profession, nous avons recensé les avantages et contraintes que vous pourrez rencontrer dans l'exercice de votre fonction.
 

Les avantages du métier 

  • Le métier présente deux possibilités : travailler au domicile d'une (ou plusieurs) personne aidée(s) ou travailler avec une structure (maisons de retraites, collectivités territoriales, associations…) ;
  • C'est un métier valorisant ;
  • Etre Auxiliaire de vie, c'est apporter son soutien constant à une ou plusieurs personnes et se sentir utile (soutien pratique mais aussi soutien moral, présence, écoute…) ;
  • C'est un métier enrichissant qui permet de faire de belles rencontres ;
  • C'est une profession qui permet aussi d'apprendre beaucoup sur soi-même et de mûrir en relativisant les petits soucis du quotidien face à l'adversité de certaines personnes qui gardent leur bonne humeur malgré les circonstances ;
  • Si vous espérez un jour changer de région, c'est un métier qui peut être exercé partout ;
  • Le secteur de l'aide à la personne est en constante recherche de personnel, ce qui vous assure une sécurité de l'emploi.
  • Les tâches quotidiennes sont variées et il n'existe pas de monotonie dans le quotidien. D'une personne aidée à l'autre, les demandes peuvent être très différentes.
  • Bien que majoritairement choisie par les femmes, cette profession est aussi ouverte aux hommes qui peuvent avoir les mêmes compétences et aptitudes que les femmes pour exercer ce métier ;
  • Il n'y a pas de limite d'âge pour exercer le métier d'Auxiliaire de vie.
 

Les contraintes du métier 

  • Le métier d'Auxiliaire de vie requiert de la disponibilité et la personne qui s'engage vers cette profession doit être prête à travailler parfois sur des horaires de nuit, le week-end et les jours fériés selon les cas. La flexibilité horaire pourra représenter une contrainte pour certains.
  • Il est nécessaire d'avoir une excellente forme physique. S'il n'y a pas de limite d'âge pour l'exercice de ce métier, il faut toutefois avoir une bonne constitution et ne pas avoir le dos fragile car vous serez amené à porter parfois la personne aidée, lui permettre de se mettre dans son lit ou son fauteuil, ou la déplacer pour lui prodiguer des soins d'hygiène. Le métier exige aussi une position debout prolongée lors d'entretien du logement ou de la préparation des repas.

Niveau d'études et conditions pour suivre une formation d'Auxiliaire de vie

 
Le métier d'Auxiliaire de vie m'attire mais je ne sais pas si j'ai le niveau d'études et l'âge requis.
 
Il n'existe pas de condition de diplôme mais il est conseillé de suivre une formation pour être suffisamment compétent pour vous occuper d'une personne en demande d'aide, qu'il s'agisse d'une personne âgée, d'un adulte, d'un enfant handicapé ou d'un malade convalescent.
 
Toute personne de plus de 18 ans est donc admise pour cette formation et il n'y a pas de limite d'âge pour cette profession.
 
Cependant, vous aurez une épreuve écrite d'admission et un entretien avec un formateur avant la formation.
 
Vous pouvez devenir Auxiliaire de vie très jeune en suivant une formation initiale ou au contraire, décider, après une première expérience professionnelle dans un autre secteur, de vous orienter vers ce métier dans le cadre d'une reconversion professionnelle.

Formations pour devenir Auxiliaire de vie

 
Quelle formation pour être Auxiliaire de vie ?
 
Il existe plusieurs diplômes d'Etat qui vont vous permettre d'exercer ce métier passionnant :
 
  • Le Diplôme d'Etat d'Accompagnant Educatif et Social (DEAES) qui est un diplôme de niveau CAP ;
  • Le Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) ;
  • Le Diplôme d'Etat d'Aide Médico-Psychologique (DEAMP).
Vos expériences professionnelles comme soutien de famille ou si vous avez travaillé sans diplôme, vous pouvez justifier d'une solide expérience, pensez à la VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) pour le métier d'Auxiliaire de Vie. Le principe de la VAE est de vérifier vos acquis et de valider, par un diplôme correspondant, votre expérience. La VAE peut nécessiter un travail préparatoire en suivant une formation de mise à niveau et en vous préparant à faire face à un jury (possibilité de se préparer avec une école de formation à distance).
 
Des écoles spécialisées préparent les candidats au métier d'Auxiliaire de vie. C'est notamment le cas des écoles de formation à distance comme l'EFM santé social qui offre une solide préparation tant pour les jeunes que pour les adultes qui veulent opérer une reconversion professionnelle.
 
La formation comporte en général 6 modules de cours abordant des thèmes basés sur l'aide active auprès des personnes en autonomie avec un besoin d'aide à domicile ou dépendantes.
 
Les formations peuvent durée de 9 à 36 mois selon les cas et les formules de cours choisies et comportent des stages pratiques (16 semaines).
 
Des épreuves écrites, ainsi que des épreuves orales valident les compétences du candidat qui peut alors valider son diplôme d'Etat (DEAVS).

Débouchés et évolutions pour le métier d'Auxiliaire de vie

Où exercer en tant qu'Auxiliaire de vie ?
Les Auxiliaires de vie peuvent se faire embaucher directement par des centres communaux d'action sociale, des caisses d'allocations familiales, des caisses de mutualités sociales agricoles, des communes.
 
Structures publiques, associatives ou privées sont en recherche constantes d'Auxiliaires de vie. L'objectif est le maintien à domicile de la personne âgée ou handicapée, avec ou sans perte d'autonomie, pour leur éviter le plus longtemps possible l'intégration en établissement spécialisé, souvent coûteux et en manque de places.
 
L'Auxiliaire de vie peut également travailler en indépendant.
 
Il existe un portail sur internet qui regroupe les DRJSCS (Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) sur lequel sont diffusées des informations sur le métier et des offres d'emplois.
 
Actuellement, il existe des agences qui recrutent pour des postes d'aide à domicile : garde d'enfants, nettoyage, mais aussi Auxiliaires de vie (c'est le cas notamment de : www.o2recrute.fr ).
 
Les évolutions de carrière possibles pour l'Auxiliaire de vie
 
Avec l'évolution des métiers de service à la personne, l'Auxiliaire de vie n'aura jamais de souci à se faire sur son avenir. Toutefois, si elle veut changer de métier ou se spécialiser, rien ne l'empêche de suivre des formations complémentaires et de changer de voie pour devenir Auxiliaire de vie scolaire ou Auxiliaire de vie sociale.
 
Si elle travaille en indépendante, l'Auxiliaire de vie pourra monter sa propre agence et devenir manager d'agence pour le recrutement d'Auxiliaires de vie pour sa commune.
 

Contexte métier d'Auxiliaire de vie

Tous les métiers tournés vers l'aide à la personne sont en plein boum. Cela vient du vieillissement de la population et de l'allongement de la durée de vie. D'ici quelques années, les retraités seront plus nombreux mais cependant toujours en forme grâce aux avancées de la médecine. On reconnait aussi qu'il est important de prévoir les stades où plus de personnes âgées vont avoir besoin d'aide à domicile tout en préférant rester chez elles si elles peuvent éviter de se tourner vers une maison de retraite.
 
Si le secteur emploie actuellement 730 000 personnes pour assurer l'aide à domicile, ce chiffre devrait continuer à croître et l'on prévoit une augmentation des effectifs de l'ordre de 20 % d'ici à 2030. Les professions d'aides à domicile sont favorisées dans ce secteur d'aide à la personne puisqu'une étude menée par la DARES (La Direction de l'Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques) prévoit une création de 160 000 nouveaux postes en 2022.
L'Auxiliaire de vie joue un rôle essentiel en permettant à ces personnes de se faire aider tout en restant dans leur foyer. Cela tranquillise également les proches, surtout lorsqu'ils sont loin et ne peuvent assurer une permanence et des visites. Eviter l'isolement à tout prix est donc essentiel et l'emploi d'une Auxiliaire de vie compétente et ayant une réelle vocation pour ce métier tourné vers l'autre s'avère souvent la meilleure solution pour rompre avec la solitude.