Comment devenir Comportementaliste Animalier ?

95 votes : 4.2
Passionné par les animaux, vous avez toujours essayé de comprendre votre animal de compagnie : connaitre ses attentes, comprendre ses réactions, anticiper ses demandes sans jamais vous dessaisir d'une « douce autorité » ? Le métier de Comportementaliste Animalier pourrait certainement vous intéresser car il permet d'instaurer une meilleure communication entre le maître et son animal de compagnie
 

Comment devenir Comportementaliste Animalier ?

 
Le Comportementaliste Animalier s'intéresse à l'attitude générale et particulière des animaux. Cela peut concerner des animaux sauvages ou domestiques. Il étudie les troubles de comportement (aboiements intempestifs, manque d'hygiène, hyper activité, agressivité…), les analyse et essaie de trouver des solutions pour restaurer un mieux-être et un mieux-vivre entre l'animal et ses propriétaires.
 
Le plus souvent le Comportementaliste Animalier va se spécialiser dans une espèce particulière, même s'il peut aider pour d'autres animaux. On trouvera alors : le Comportementaliste équin, le Comportementaliste Canin, le Comportementaliste Félin
 
Le Comportementaliste Animalier est un éthologue qui se passionne pour les animaux et cherche à comprendre leurs réactions. On dit souvent qu'il est une sorte de psy !
 
Sa formation peut d'ailleurs commencer par des études de psychologie (licence) puis s'orienter vers un Master d'éthologie. Mais cela n'est pas obligatoire car plusieurs types de formations vont donner au professionnel de solides connaissances qu'elles soient des formations en présentiel ou avec un centre d'enseignement à distance.
 
Ces formations s'adressent aussi bien aux jeunes étudiants issus de la formation initiale, qu'aux adultes de la formation continue, avec un projet de reconversion professionnelle. Ainsi une personne qui a toujours rêvé de travailler auprès des animaux, peut réaliser son rêve quel que soit son âge.
 
Pour devenir Comportementaliste Animalier, il faut avoir certaines qualités comme la passion pour les animaux, le respect de leur bien-être, un esprit d'analyse et d'observation très développé et un bon relationnel pour restaurer le bien-être tant pour l'animal que pour son maître.
 
Le métier peut s'exercer en tant que salarié, mais beaucoup choisissent de se mettre à leur compte. Ils devront valider leur Attestation obligatoire (ACACED) avant de commencer leur activité.
 

Les missions du Comportementaliste animalier

 
Que fait le Comportementaliste Animalier ?
 
Véritable psychologue pour animaux, le comportementaliste animalier ou éthologue étudie l'interaction entre l'animal et son maître et tente de comprendre tel ou tel comportement problématique afin de le résoudre.
 
Le métier est souvent en lien avec les chiens, bien que le comportementaliste animalier puisse aussi travailler avec des chats ou des chevaux (ou d'autres espèces).
 
Les troubles du comportement chez l'animal peuvent venir de diverses origines. Le comportementaliste canin est, par exemple, amené à intervenir lorsque les maîtres n'arrivent pas à agir sur certains problèmes répétitifs comme : un manque d'hygiène chez le chien, les aboiements répétés et sans raison, des réactions de peur constante chez l'animal ou encore une agressivité inhabituelle chez le chien…
 
Le rôle du comportementaliste animalier est donc tout d'abord d'observer et d'analyser la situation puis de conseiller les maîtres pour solutionner le problème.
 
Il ne faut pas confondre le métier d'éducateur ou dresseur canin et le métier de comportementaliste canin, même si ce dernier, peut à l'occasion s'occuper d'éducation. La fonction de comportementaliste n'est donc pas d'éduquer ou de dresser un animal mais d'observer et d'analyser son comportement.
 
Ainsi, le comportementaliste peut travailler à son compte, en ayant un cabinet et en se déplaçant à domicile pour étudier le comportement de l'animal sur son lieu de vie.
 
Le métier pourra également l'amener à travailler soit dans des élevages ou des clubs (exemple : club équestre s'il s'occupe d'étudier le comportement des chevaux).
 
Il peut également être salarié d'un centre de formation et enseigner son métier.
 
L'éthologue, pouvant s'occuper aussi bien d'animaux sauvages que domestiques, il est courant que le comportementaliste animalier se spécialise dans une espèce particulière. Par exemple, pour l'animal domestique, il sera soit comportementaliste équin, soit comportementaliste canin ou félin. Il peut collaborer avec d'autres spécialistes animaliers lors de ses consultations, comme les soigneurs animaliers ou encore les vétérinaires.
 
Il peut conseiller les particuliers lors de l'adoption ou du choix d'un animal de compagnie et faire des consultations de prévention et de conseil.
 
Son travail l'amène aussi à faire des conférences ou à se rendre sur des lieux d'expositions animalières. Il peut également être intervenant pour les besoins d'un cabinet vétérinaire.
 
L'objectif du comportementaliste est d'arriver à rétablir une relation sereine entre le maître et son animal en s'assurant du bien-être de l'un et de l'autre.
  Les missions du Comportementaliste animalier

Les qualités requises pour devenir Comportementaliste animalier

 

Qualités humaines requises

 
  • Avoir une véritable passion pour le travail en milieu animalier ;
  • S'intéresser à la psychologie ;
  • Avoir un bon relationnel car le comportementaliste travaille aussi en étroite collaboration avec les maîtres des animaux ;
  • Être posé et patient ;
  • Savoir instaurer un climat de confiance ;
  • Être observateur ;
  • Avoir un bon esprit d'analyse ;
  • Savoir communiquer ;
  • Avoir une bonne capacité d'adaptation : chaque problématique est différente (animal, maîtres, lieu d'intervention, type de problème) ;
  • Savoir faire preuve de compréhension et savoir rassurer le client qui vient consulter, être empathique.
 
Compétences techniques à avoir pour exercer le métier de Comportementaliste animalier
 
  • Connaissances propres à l'éthologie : comportement animal ;
  • Connaissances générales en psychologie ;
  • Spécialisation des compétences et connaissances et fonction du type d'animal (cheval, chien, chat, etc.) et des races car, au sein d'une même espèce, les races peuvent inclure des animaux avec certaines tendances de comportement spécifique ;
  • Savoir-faire et savoir-être avec l'animal ;
  • Capacité d'écoute et communication avec les maîtres ;
  • Compétences pour expliquer et/ou former les maîtres pour adopter un comportement différent et adéquat vis-à vis de leur animal.
  • Il est important de posséder des bases de connaissances vétérinaires car un certain type de comportement peut être lié à une maladie de l'animal, que le comportementaliste pourra être à même de déceler.

Les avantages et contraintes du métier de Comportementaliste animalier

 

Les avantages du métier

 
  • Exercer un métier passion et valorisant ;
  • Apporter des solutions à des problèmes et avoir la satisfaction d'assister à un mieux-être entre l'animal et son maître ;
  • Pouvoir exercer aussi bien avec un statut de salarié qu'en indépendant à son compte ;
  • Lorsqu'il est à son compte, le comportementaliste peut assez vite se faire une bonne clientèle et grâce au bouche à oreille évoluer rapidement dans la profession ;
  • Il est possible d'exercer ce métier à tout moment car il n'y a pas de limite d'âge.
  • Le choix des formations est important (cursus universitaire, formation à distance, etc.) ;
  • Les débouchés vers d'autres métiers du secteur animalier sont nombreux ;
  • Il peut y avoir des demandes de consultation aussi bien en ville que dans les provinces et à la campagne.
 

Les contraintes du métier

 
  • Le comportementaliste animalier doit s'adapter à toutes les situations et savoir garder son calme face à une problématique d'agressivité chez l'animal.
  • S'il exerce à son compte, il peut être amené à se rendre au domicile de l'animal et doit tenir compte des disponibilités des maîtres, ce qui l'amène à travailler le soir, mais aussi les jours fériés et le week-end.
  • Une certaine mobilité est essentielle (véhicule) pour se rendre chez ses différents clients.
Les avantages et contraintes du métier de Comportementaliste animalier

Les formations pour devenir Comportementaliste animalier

 

Comment devenir Comportementaliste Animalier ?

 
La formation de Comportementaliste Animalier est proposée par de plus en plus de centres de formations au vu de l'engouement pour ce métier. Sachez toutefois, qu'il n'existe aucun diplôme d'Etat exigé pour l'exercice de ce métier. Chaque centre de formation pourra délivrer, selon le cas, une attestation ou un certificat de formation.
 

Formations professionnelles de Comportementaliste Animalier

 
Des formations en centre ou à distance sont proposées pour former l'élève à son futur métier. A l'issue de la formation, il recevra une attestation ou un certificat de formation.
 
L'IFSA, ZOOPRO ou encore le CERFPA proposent une formation à distance qui s'adresse à tous les publics. Par exemple, si vous êtes étudiant issu de la formation initiale, vous pouvez apprendre votre futur métier de Comportementaliste Animalier à distance et étudier à votre rythme pour valider votre certificat de formation. De même, si vous êtes adulte salarié issu de la formation continue, avec un projet de reconversion professionnelle, vous pouvez également vous inscrire dans ce type de centre de formation à distance pour changer de métier et exercer un vrai métier passion.
 
Ces cours sont répartis en formation théorique et stages pratiques. La formation théorique pourra aborder les aspects indispensables du métier, comme par exemple, pour le comportementaliste canin :
 
  • La description du métier de comportementaliste
  • Les premières notions d'éducation animale
  • Cours d'éthologie (chien)
  • Anatomie et physiologie de l'animal
  • Cours de psychologie et d'étude de la relation du binôme Maître/Chien
  • Les méthodes de références
  • Etude des principaux troubles du comportement
Le centre d'enseignement en ligne Vox Animae propose également de nombreuses formations animalières en ligne : comportementaliste canin, comportementaliste canin et félin, éducateur comportementaliste canin et félin, intervenant en médiation animale…
 
Certaines plateformes d'e-learning ont également développé des formations de comportementaliste animalier.
 
Par exemple : My Mooc présente un bref aperçu du métier (7 heures de cours via la plateforme de formation Coursera.org), ce qui permet déjà d'évaluer votre niveau de motivation pour aller plus loin et peut-être ensuite vous orienter vers une formation plus longue comme celle de l'IFSA qui dure environ 6 mois.

 

Les autres formations

 
Les parcours d'études universitaires permettant d'accéder au métier de comportementaliste animalier sont variés. Ils touchent en particulier aux cursus de psychologie et éthologie.
 
Un élève suivra tout d'abord un parcours d'études de psychologie et une fois sa Licence de psychologie en poche, il pourra s'orienter vers un Master d'éthologie.
 
La licence de psychologie est un diplôme de niveau 6 (niveau Bac+3) qui se prépare normalement sur 3 années. Le Master d'éthologie est un diplôme d'état de niveau Bac+5 qui fait suite à une formation de 2 années.
 
Il est possible d'accéder au Master d'éthologie après avoir validé une licence de biologie.
 
Les étudiants d'écoles vétérinaires ont également accès à un module de formation intitulé « comportement animalier ».
 
Quel que soit le parcours de formation suivi, le candidat devra obtenir l'Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d'Espèces Domestiques (ACACED) qui remplace l'ancien certificat CCAC (Certificat de Capacité des Animaux de Compagnie).
  Les autres formations

Attestation reconnue pour le Comportementaliste animalier

 
L'ACACED (Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d'Espèces Domestiques) qui remplace le CCAC, est une attestation obligatoire pour toute personne qui exerce un métier en rapport avec des animaux domestiques (cf. arrêté du 04.02.2016).
 

Quand faire la demande d'ACACED ?

 
Toute personne qui exerce un métier en lien avec les animaux domestiques, que ce soit de façon bénévole ou professionnelle doit soit détenir l'ACACED, soit l'un des diplômes reconnus par l'Etat (par exemple : le BTA option élevage pour un éleveur canin).
 
L'ACACED est une certification dont la réglementation complète est reprise à l'article L214-6-1 du Code Rural et de la Pêche Maritime.
 

Comment obtenir l'ACACED ?

 
L'obtention de l'attestation se déroule après avoir suivi 2 jours et demi de formation (espèces : chiens et chats). Après cette formation, vous pourrez passer directement via internet (site du ministère de l’Agriculture) une évaluation permettant de valider vos connaissances.
 
C'est ensuite la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) qui va vous communiquer votre ACACED. Elle est ensuite valable pendant 10 ans.
 
Les centres de formation peuvent proposer la préparation à cette certification dans leur programme d'études mais la validation de l'ACACED doit être ensuite faite par un organisme habilité.
 
A savoir : pour suivre une formation vous préparant à la validation de l'ACACED, vous pourrez également vous inscrire sur le site de la Société Centrale Canine (SCC).
 

Contenu de la formation ACACED

 
Quel que soit le métier en lien avec les animaux, l'attestation et la formation qui le précède permettent de donner au futur professionnel les connaissances indispensables pour bien s'occuper des animaux, dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité et en veillant sans cesse au bien-être de l'animal.
 
Les cours abordent les sujets suivants :
 
  • Lieu d'hébergement : aménagement, respect des normes, nettoyage et désinfection, équipement, température et hygrométrie du lieu d'accueil de l'animal…
  • Alimentation de l'animal : normes alimentaires et diététiques pour chaque espèce et selon les âges, conditions de stockage de la nourriture, rations et choix de la qualité des aliments pour une meilleure santé de l'animal…
  • Reproduction : anatomie et étude de l'appareil reproducteur, durée de gestation selon les espèces, castration et ovariectomies, processus de mise-bas chez la femelle, soins à apporter…
  • Santé animale : étude des maladies les plus communes, vaccination, déparasitage, soins d'hygiène…
  • Comportement de l'animal : socialisation, peur chez tel ou tel animal, stress chez les animaux, obéissance, etc.
  • Droit et protection animale : statut juridique de l'animal, réglementations, responsabilité des propriétaires d'animaux domestiques, etc.
  • Le transport animalier : conditions de sécurité et d'hygiène à respecter pour transporter un animal, bien-être pendant le transport, etc.
  • Sélection : connaissance des races, pedigrees, LOF (Livre des Origines Français), LOOF (Livre Officiel des Origines Félines)…
Les connaissances acquises pour obtenir le certificat devront être actualisées avant la date limite de validité de 10 ans. Le mieux est de s'y prendre un peu avant et de programmer votre session d'actualisation en avance. Cette session dure 7 heures.
 

Déclaration de l'activité exercée

 
Le Comportementaliste Animalier, s'il désire exercer à son compte, doit également déclarer son activité avant de commencer soit auprès de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations), soit auprès de la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations).
 
Pour obtenir plus d'informations sur les démarches obligatoires à effectuer, il faudra vous rapprocher de la SCC, d'un vétérinaire ou de la DRAAF.
  Contenu de la formation ACACED

Les débouchés et évolutions pour le métier de Comportementaliste animalier

 

Où exercer en tant que Comportementaliste Animalier ?

 
Le Comportementaliste Animalier peut être salarié dans une structure animalière spécialisée (type parc animalier, zoo, centre équestre, élevage…). Il pourra aussi travailler dans des établissements comme des laboratoires, des universités, le CNRS…
 
La plupart des comportementalistes sont cependant des travailleurs indépendants. Ils exercent dans un cabinet et/ou se déplacent au domicile des clients pour étudier le comportement du binôme Maître/animal.
 

Quel salaire pour le métier ?

 
Le salaire moyen est variable selon le statut professionnel du comportementaliste animalier. S'il est salarié d'une structure, tout dépend de l'établissement où il travaille. Entrent en compte également les notions de compétence du comportementaliste, son niveau d'études, son expérience professionnelle et sa réputation dans le milieu professionnel.
 
En moyenne, un salarié débutant gagne environ 1 500 euros, mais son salaire peut grimper à 3 000 euros bruts mensuels lorsqu'il a acquis de l'expérience.
 
Il n'est pas rare qu'un comportementaliste ayant une formation de vétérinaire et travaillant à son compte puisse facturer une prestation à 150 euros.
 
Les évolutions de carrière possibles
 
L'évolution de carrière consiste à se mettre à son propre compte pour exercer en indépendant après une première expérience dans un club ou un élevage comme salarié. Le comportementaliste animalier, pourra aussi choisir d'ouvrir une pension pour chien et chats ou un élevage ou encore faire une activité de dresseur animalier.
 
Certains Comportementalistes Animaliers peuvent opter pour un emploi d'éducateur canin ou d'éleveur animalier. S'il change de région et ne trouve pas de débouchés dans son domaine, rien ne lui empêche par la suite de suivre une formation complémentaire pour s'orienter vers d'autres métiers animaliers (exemple : toiletteur, vendeur en animalerie).
 

Les tendances de la profession

 
L'engouement pour les animaux de compagnie et pour tout ce qui touche à la nature et à l'environnement a permis de booster le secteur des métiers animaliers. Les particuliers qui adoptent ou achètent un compagnon s'intéressent davantage à son confort et à son bien-être. Ils recherchent de bons produits pour son alimentation, achètent des équipements adaptés pour son développement au sein du foyer et ne regardent pas à la dépense pour lui assurer le meilleur environnement qui soit et veiller à son bien-être et son équilibre. Dans cette optique, la profession de comportementaliste animalier fait de plus en plus d'adeptes, car nombreux sont les maîtres qui considèrent qu'il est aussi important de veiller à la santé physique de l'animal qu'à sa santé mentale et comportementale. Un autre métier rencontre d'ailleurs un franc succès : celui de la communication animale et des stages sont proposés régulièrement pour améliorer la relation avec l'animal. Vous vous rappelez peut-être du film « L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux » où Robert Redford jouait le rôle du « murmureur » et communiquait avec un cheval pour l'aider à surmonter un traumatisme physique et émotionnel. L'engouement va croissant pour la communication animale (voir par exemple le travail de Laila del Monte).

 
Observer les améliorations entre le chien et ses maîtres, être garant du bien-être de l'animal dans son foyer, aider les maîtres à mieux communiquer avec leur animal… Le métier de comportementaliste animalier permet de restaurer un équilibre au sein du foyer. Ce métier passionnant est aussi très gratifiant car le Comportementaliste Animalier a souvent la satisfaction de voir les relations du binôme maître/animal évoluer vers du positif.