Comment devenir Auxiliaire vétérinaire

142 votes : 4.2
Véritable bras droit d'un vétérinaire, l'Auxiliaire Vétérinaire joue un rôle clé au sein d'un cabinet vétérinaire, d'une clinique vétérinaire ou de toute autre structure spécialisée dans le soin des animaux. Passionné par les animaux, rigoureux et organisé, l'Auxiliaire Vétérinaire est une personne sur qui l'on peut compter au quotidien.
 

Comment devenir Auxiliaire Vétérinaire ?

 
Soutien constant et quotidien d'un ou plusieurs vétérinaires, l'Auxiliaire Vétérinaire peut exercer soit dans un cabinet vétérinaire, une clinique vétérinaire ou en centre hospitalier vétérinaire. Cet homme ou cette femme exerce un métier varié qui demande une capacité d'adaptation et une grande disponibilité. Si l'amour pour les animaux est essentiel, il est important d'avoir les compétences techniques requises, d'être organisé et rigoureux et de savoir garder son sang-froid en toutes circonstances.
 
Selon la formation choisie, vous pourrez accéder à 5 échelons différents de qualification qui vont déterminer le type de responsabilités attendu et les missions à exercer, mais aussi le niveau de revenu de l'Auxiliaire Vétérinaire. Les niveaux les plus intéressants se situeront plutôt à partir de l'échelon 3 et jusqu'au 5, mais un candidat peut choisir de commencer au niveau 1 ou 2, puis de se former pour accéder à des fonctions offrant plus de responsabilités.
 
Les formations pour devenir Auxiliaire Vétérinaire sont variées et n'offrent pas toujours un diplôme reconnu.
 
Le diplôme reconnu par la profession est celui qui sanctionne la formation d'Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) qui correspond à l'échelon 5.
 
Il existe également, à l'échelon 4 de la convention collective du personnel salarié non vétérinaire, la qualification d'Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) – code ROME A1501.
 

Ces formations sont accessibles par le biais de la formation initiale, mais aussi par celui de la formation continue et tout adulte, salarié ou en recherche d'emploi, souhaitant opérer une reconversion professionnelle afin de se consacrer à un métier passion, pourra trouver la formation qui lui correspond. La formation peut également être réalisée en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation.
  Comment devenir Auxiliaire Vétérinaire ?

Les missions de l'Auxiliaire Vétérinaire

 
Véritable bras droit du vétérinaire, l'Auxiliaire Vétérinaire pourra accomplir des tâches très variées au cours d'une journée de travail, notamment :
 
  • Préparer et gérer les rendez-vous pour le vétérinaire (consultations à organiser, gestion d'une urgence, programmation d'une intervention chirurgicale) ;
  • Gestion des stocks du cabinet ou de la clinique (achat de médicaments et consommables) ;
  • Entretien de la pièce de consultation et des cages attribuées pour les animaux qui sont sous surveillance après ou avant une intervention ;
  • Préparation des animaux avant une intervention ou une consultation ;
  • Rôle de conseil auprès des propriétaires d'animaux, mais aussi, l'Auxiliaire Vétérinaire se doit de rassurer les maîtres qui sont angoissés et de leur communiquer des informations sur le suivi d'une convalescence.
  • L'Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (échelon 5) assiste également le vétérinaire au cours des opérations chirurgicales et joue également un rôle d'assistance en comptabilité et en gestion du cabinet.

Les différents métiers

 
Le métier d'Auxiliaire Vétérinaire regroupe plusieurs intitulés de postes et des niveaux de qualifications et des échelons différents selon le diplôme obtenu et l'expérience professionnelle acquise (Auxiliaire vétérinaire qualifié, Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire ou ASV, Assistant Vétérinaire).
 
L'embauche peut se faire à différents échelons selon les compétences et l'expérience que va rechercher le vétérinaire. Il est possible de démarrer au premier échelon, puis de gravir les échelons avec l'expérience acquise dans la profession.
 

L'Assistant Spécialisé Vétérinaire (ASV) – échelon 5

 
L'ASV a un niveau de compétence élevé. Il est titulaire du CQP ASV (Certificat de Qualification Vétérinaire) et effectue des tâches complémentaires en plus d'avoir les mêmes missions qu'un Assistant Vétérinaire Qualifié.
 
À ce niveau élevé de qualification, l'ASV aura la charge d'assister en comptabilité et en gestion, d'assister le vétérinaire lors de soins et examens, mais aussi d'aider le vétérinaire durant des opérations de chirurgie vétérinaire. L'ASV pourra également conseiller sur des produits et médicaments et en assurer la vente (lorsque les médicaments ne nécessitent pas de prescription vétérinaire).
 
S'il a déjà exercé à un autre échelon durant 3 années, le candidat peut faire valider son CQP via le dispositif de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience). Sinon, il doit suivre une formation qui sera validée par un CQP.
 

L'Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) – échelon 4

 
Pour exercer à ce niveau, il faut avoir validé le CQP AVQ. Le Certificat de Qualification Professionnel est enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Les missions de l'Auxiliaire Vétérinaire Qualifié de l'échelon 4 sont les mêmes que celles attendues auprès d'un Auxiliaire Vétérinaire d'échelon 3. Toutefois, atteindre la qualification de l'échelon 4 par la formation ou par la VAE, va permettre à l'Auxiliaire Vétérinaire d'obtenir une rémunération plus élevée.
 

L'Auxiliaire Vétérinaire – échelon 3

 
À cet échelon, il n'existe pas d'obligation de diplôme. Il faut toutefois que le candidat remplisse les critères de qualités personnelles attendues et de compétences professionnelles en suivant une formation même si cette dernière ne débouche pas sur un diplôme.
 
C'est aussi un bon point de départ pour quelqu'un qui souhaite travailler rapidement dans ce milieu. Il aura toujours la possibilité de gravir les autres échelons soit en suivant les formations spécifiques, soit en faisant valider les acquis de son expérience (VAE) après 3 ans d'exercice professionnel.
 
À ce niveau de qualification, l'Auxiliaire Vétérinaire est capable d'assister le vétérinaire durant les consultations, les examens divers ou les soins, de s'occuper de l'accueil des personnes et de leur animal de compagnie, de mettre en place le matériel nécessaire pour une intervention médicale ou chirurgicale.
 
L'échelon 1 concernera essentiellement le personnel d'entretien travaillant dans les lieux d'accueil vétérinaire tandis qu'à l'échelon 2, on va plutôt rencontrer le personnel administratif (accueil, secrétariat, planning) qui peut aussi aider à la commercialisation des produits et s'occuper de l'entretien des locaux, mais n'est pas en contact direct avec les animaux de la structure vétérinaire.
  Les différents métiers

Les qualités et compétences requises pour devenir Auxiliaire Vétérinaire

 
Si aimer les animaux est une qualité essentielle pour exercer dans ce métier, il faut d'autres qualités humaines indispensables. Quant aux compétences techniques, le candidat au métier pourra les apprendre tout au long de sa formation.
 

Qualités humaines de l'Auxiliaire Vétérinaire

 
  • Aimer les animaux et ne pas avoir d'appréhension ou d'allergies à leur contact : il est important de préciser que l'on peut avoir un amour sans borne pour les animaux mais connaitre une appréhension devant certaines races (exemple : les grands chiens et chiens d'attaques) soit après avoir été mordu, soit après avoir vécu une mauvaise expérience avec une race de chien. Il faut aussi s'abstenir si l'on est allergique aux poils de chiens et de chats ;
  • Être rigoureux dans son travail et très organisé ;
  • Être polyvalent, il faut en effet être prêt à occuper des tâches très diversifiées ;
  • Avoir un bon sens relationnel et un goût du contact prononcé, l'Auxiliaire Vétérinaire étant constamment en contact avec les maîtres des animaux, il doit avoir aussi un certain talent pour rassurer le client lorsque son animal est malade ;
  • Inspirer la confiance ;
  • Savoir faire preuve de sang-froid ;
  • Avoir une bonne forme physique (il faut parfois maintenir en place des animaux qui pèsent 50 kg et plus, ce qui demande un certain déploiement d'énergie).
  • Bonne capacité d'adaptation.
 

Compétences techniques de l'Auxiliaire Vétérinaire

 
  • Capacité à informer la clientèle sur les soins à apporter à un animal, les gestes d'hygiène, les dosages de médicaments qui ont été prescrits par le Vétérinaire,
  • Bonne connaissance des soins et des produits alimentaires. Les cabinets vétérinaires offrent souvent des produits animaliers à la vente (alimentation, accessoires, jouets pour animaux…). L'Auxiliaire est capable de conseiller et d'orienter le client vers un produit adapté à son animal,
  • L'Auxiliaire Vétérinaire a les compétences professionnelles pour effectuer certains soins comme la prise de température, des bandages et des soins à l'animal, des injections ou encore des sutures ;
  • Il peut être responsable de certains soins et de l'alimentation des animaux en convalescence.
  • Savoir désinfecter et stériliser du matériel de soins.

Lieux d'exercice du métier d'Auxiliaire Vétérinaire

 
L'Auxiliaire Vétérinaire peut travailler dans différents endroits d'exercice du Vétérinaire, à savoir :
 
  • Un cabinet vétérinaire ;
  • Une clinique vétérinaire ;
  • Un centre hospitalier vétérinaire
  • Autres lieux.
 

Le cabinet vétérinaire

 
Le cabinet vétérinaire comporte généralement un point d'accueil (réception de la clientèle et salle d'attente) et un local destiné aux examens. Lorsqu'il a les compétences et l'envie d'exécuter certains actes chirurgicaux, le vétérinaire choisit plutôt la dénomination cabinet vétérinaire médico-chirurgical pour son cabinet. Sinon, il s'occupe des consultations et est à même d'orienter ses clients vers une clinique vétérinaire proche en cas de nécessité d'intervention sur l'animal.
 
 

La clinique vétérinaire

 
Dans une clinique vétérinaire, les professionnels ont la possibilité d'effectuer des interventions de type chirurgical (exemple : présence d'un local de chirurgie, d'un local d'hospitalisation, d'une salle d'imagerie médicale). La clinique vétérinaire met à la disposition de ses clients un docteur vétérinaire et un auxiliaire d'échelon 3.
 

Le Centre Hospitalier Vétérinaire (CHV)

 
L'équipe d'un centre hospitalier vétérinaire se doit d'être présente, avec l'instauration d'une permanence, 7 jours sur 7 et 24 h sur 24 (obligation de la présence d'au moins un vétérinaire et un auxiliaire vétérinaire en permanence pour suivre les soins des animaux hospitalisés et assurer une permanence pour les urgences).
 
Le CHV est une structure de grande taille par rapport aux deux autres structures. Les moyens techniques, de même que les moyens humains, sont souvent bien supérieurs à ceux d'une clinique vétérinaire. Le niveau de service est très élevé et doit être en accord avec le cahier des charges. Le code de déontologie vétérinaire de mars 2015 en précise les caractéristiques essentielles.
 

Autres lieux

 
L'Auxiliaire Vétérinaire peut aussi travailler auprès d'un Vétérinaire qui travaille dans un zoo ou un parc animalier. Il peut travailler aussi dans un haras s'il exerce auprès d'un vétérinaire spécialisé en milieu équin.
 
L'Auxiliaire Vétérinaire peut exercer dans un refuge animalier ou dans une structure d'élevage agricole.
  Lieux d'exercice du métier d'Auxiliaire Vétérinaire

Les avantages et contraintes du métier d'Auxiliaire Vétérinaire

 

Avantages

 
  • Exercer un métier polyvalent qui ne connait pas la monotonie ;
  • Épanouissement personnel ;
  • Métier passion pour ceux qui aiment les animaux ;
  • Diversité des lieux d'exercice du métier (cabinet vétérinaire, clinique vétérinaire, associations, refuges animaliers ou animalerie) ;
  • Satisfaction de voir la guérison des animaux ;
  • Débouchés variés du métier (devenir vétérinaire et reprendre des études, s'orienter vers un métier de toiletteur ou d'éducateur animalier, selon les envies de chacun) ;
  • Métier qui peut exister aussi bien dans les villes que dans les campagnes ;
  • L'engouement constant pour les animaux nécessite de plus en plus de professionnels aux quatre coins du pays ;
  • Possibilité de se spécialiser auprès d'un vétérinaire qui travaille dans le soin, auprès d'un haras, ou encore, auprès d'un zoo.
 

Contraintes du métier

 
  • Certaines interventions peuvent être difficiles pour les personnes sensibles qui ne supportent pas de voir un animal souffrir.
  • Il faut parfois faire face à un maître manquant de compréhension par rapport à un soin ou bien exprimant une certaine agressivité. Il faut alors savoir garder son calme et se montrer rassurant face au client.

La formation pour devenir Auxiliaire Vétérinaire

 

La formation initiale pour devenir Auxiliaire Vétérinaire

 
Si vous souhaitez préparer un des deux diplômes reconnus dans le milieu vétérinaire, il faudra choisir une formation qui débouche sur un de ces diplômes qui seront délivrés par le seul organisme habilité, l'APForm.
 
  • Le diplôme d'Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) sanctionne la réussite à la formation correspondante qui se déroule sur 12 mois. Pour entrer en formation, il faut un niveau de fin de 1ʳᵉ (filière générale, professionnelle ou technologique). Le candidat qui valide ce diplôme peut directement poursuivre ses études pour obtenir le diplôme ASV et être dispensé de la première année d'étude et intégrer directement la classe de deuxième année.
  • Le diplôme d'Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) qui permet d'intégrer un niveau échelon 5 est une formation qui se prépare sur 2 ans (formation en alternance). La formation s'effectue auprès d'un centre APForm. Il faut avoir un niveau Bac et une expérience professionnelle de 2 ans minimum quel que soit le secteur d'exercice. Ce diplôme est le seul inscrit au RNCP et sera demandé obligatoirement pour ceux qui projettent d'exercer au sein d'un centre hospitalier vétérinaire.
 
Pour accéder à ces formations, il faut avoir 18 ans minimum.
 

Se former au métier d'Auxiliaire Vétérinaire par la formation continue

 
Il existe un grand choix de formations en présentiel ou avec l'appui des Centres de Formation à Distance pour se former lorsque l'on est déjà dans la vie active.
 
Vous pouvez avoir un projet de reconversion professionnelle et souhaiter vous former pour entrer dans le secteur vétérinaire et exercer en tant qu'Auxiliaire Vétérinaire. Le certificat de qualification professionnel (CQP) pour devenir AVQ ou ASV peut être un choix de formation pour un salarié ou un demandeur d'emploi.
 
Ceux qui ont déjà un travail dans le secteur, à un échelon inférieur, peuvent également suivre des formations courtes afin de se spécialiser ou de se perfectionner pour passer à un échelon supérieur.

 

Débouchés et évolution pour l'Auxiliaire Vétérinaire

 

Salaire et évolutions de salaire

 
La valeur du point qui permet de revaloriser les salaires tous les ans chez les vétérinaires et les ASV a été fixée depuis le 1er janvier 2022 à 16,16 euros.
 
Les salaires sont indexés sur l'inflation, ce qui permet d'observer une hausse de 2,99 % si on compare avec l'année précédente où la valeur du point était à 15,69 euros.
 
Le salaire va bien sûr dépendre du niveau de qualification et du niveau de l'Auxiliaire Vétérinaire. Ce salaire se situe en moyenne :
 
  • Pour un Auxiliaire de Santé Animale (ASA) : à 1 678 euros mensuels (bruts) en tout que début de carrière ;
  • Pour un Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) : à 1 725 euros mensuels (bruts) en tout début de carrière ;
  • Pour un Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (ASV) : à 1 835 euros mensuels (bruts) en début de carrière.
Après avoir acquis de l'expérience dans sa profession, l'Auxiliaire Vétérinaire pourra prétendre à un salaire plus élevé. Ainsi, s'il travaille dans le secteur privé, il peut espérer gagner en moyenne 2 200 euros mensuels (bruts).
 
À savoir : il peut y avoir des périodes de gardes qui nécessitent de travailler pendant les week-ends et qui sont généralement des périodes mieux payées.
 
Évolutions de carrière possibles
 
Un Auxiliaire vétérinaire peut choisir de se spécialiser dans un domaine animalier comme le milieu équin ou bien épauler un vétérinaire travaillant dans un parc animalier et exercer auprès d'animaux sauvages plutôt qu'auprès d'animaux domestiques.
 
Il est aussi possible de se spécialiser dans les métiers canins si vous aimez particulièrement travailler avec toutes les races de chiens. Vous pouvez également choisir de devenir éleveur ou bien dresseur. Et pourquoi ne pas vous spécialiser pour travailler comme Maître-Chien auprès des forces de l'Ordre ?
 
En travaillant comme Auxiliaire vétérinaire, et si vous avez une vraie passion pour le soin aux animaux, rien ne vous empêche ensuite de reprendre des études et de devenir vétérinaire après avoir réussi votre diplôme.
 

Tendances de la profession d'Auxiliaire Vétérinaire

 
Les métiers dédiés au soin des animaux et à l'éducation animale sont créateurs d'embauches, car il y a une demande croissante dans ce secteur. Les animaux de compagnie ont pris une place à part entière dans nos vies et l'on ne considère plus un chien seulement comme un gardien de maison qui doit vivre dehors dans une niche. Toutes les personnes qui ont un animal lui font partager l'espace de vie.

On s'aperçoit aussi que les enfants qui sont, dès l'enfance, en contact avec des animaux apprennent à se responsabiliser et, d'un point de vue santé, ont moins de problèmes d'allergies que les autres enfants. Les propriétaires d'animaux domestiques ont aussi envie d'avoir un service de proximité et choisissent le vétérinaire pour leur compagnon avec autant de soin qu'ils choisiraient un médecin pour eux-mêmes.
 
Si les perspectives d'emploi sont plus importantes dans les villes que dans les campagnes, le marché tend à évoluer ces dernières années avec la mobilité géographique des propriétaires d'animaux et leur envie d'aller s'installer à la campagne pour bénéficier d'une meilleure qualité de vie, laquelle profite aussi à leur compagnon. Choisir le métier d'Auxiliaire Vétérinaire, c'est opter pour un métier en forte croissance qui offre de bonnes perspectives d'évolution pour celles et ceux qui veulent vivre de leur passion pour les animaux.