Comment devenir graphiste ?

38 votes : 4.4
Si vous aimez le dessin, l’art graphique et que vous êtes d’une nature créative, le métier de graphiste est très certainement fait pour vous.
 
Avec ou sans le Bac, le métier de graphiste et ses dérivés – infographiste, designer graphique, webdesigner, illustrateur maquettiste, etc. – est accessible aussi bien à un public jeune que dans le cadre d'une reconversion professionnelle. Des formations démarrent avec un niveau 3ème et peuvent aller jusqu'au niveau Bac + 5.
 
Véritable créatif, expert en communication, le graphiste peut travailler au sein d'une agence de publicité et communication ou décider d'être indépendant en choisissant la voie du métier de graphiste free-lance.

Les missions du graphiste

 
Travailler à l'élaboration d'une charte graphique, concevoir un logo pour une entreprise, plancher sur un site internet ou un livret de présentation pour un client, font partie des quelques missions qui pourront être confiées à un graphiste. Le graphiste est un spécialiste de la communication.
 
Ses missions pourront ensuite varier selon sa spécialité : webdesigner, infographiste, dessinateur-maquettiste, graphiste illustrateur
 
Secteurs de la communication, de la presse, de la publicité ou encore de l'édition, le graphiste va souvent travailler à réaliser des créations visuelles afin de traduire les idées de ses clients sous forme graphique. Pour ce faire, il exerce des missions diverses, notamment :
 
  • Il étudie en amont le projet graphique avec son client ou son chef de service ;
  • Il planche sur la conception de l'image (logo, affiche, site internet, etc.) : cette phase comporte plusieurs tâches : conception, création, reformulation si besoin, puis validation en vue de l'exécution et dans certains cas, l'impression ;
  • Le choix des couleurs et du graphisme du texte nécessitent certaines connaissances techniques comme la typographie ;
  • Tout au long du processus de création, le graphiste travaille en collaboration avec son client ou avec un directeur artistique. Un rédacteur peut venir collaborer avec le graphiste s'il y a du texte à incorporer ;
  • Il suit le projet, valide sa acceptation, s'occupe de l'impression.
Dans une petite structure, on demandera souvent au graphiste d'assurer plus de missions que dans une grande agence où les tâches peuvent être réparties entre plusieurs personnes. C'est pourquoi, l'une des qualités essentielles du métier est la polyvalence.

Graphiste, Infographiste, Webdesigner : quelles différences ?

 
On appelle souvent graphiste un designer graphiste. La différence est que le graphiste d'origine n'utilisait que le crayon. Aujourd'hui ce n'est plus le cas et l'on part du principe que le graphiste est forcément un designer graphique qui utilise les logiciels de PAO (Production Assistée par Ordinateur). C'est un vrai créatif et un expert de la communication. Il travaille sur différents supports.
 
L'infographiste est quant à lui spécialisé en technique de production et créé des images numériques avec facilité. Il maitrise l'outil informatique mais n'a pas forcément le talent artistique du graphiste. C'est un agenceur de contenus informatiques.
 
Le webdesigner s'occupe du design graphique des sites internet et travaille avec l'infographiste. Ce dernier créé les images et le webdesigner les utilise sur la toile.

Les qualités requises pour devenir graphiste

 
Pour exercer au mieux son métier, le graphiste doit avoir plusieurs qualités essentielles, notamment :
 
  • Être créatif, avoir des idées et savoir les traduire en images, logo, etc.
  • Avoir une sensibilité au milieu artistique et un sens inné de l'esthétisme,
  • Être doué pour le dessin ;
  • Savoir se servir des logiciels spécialisés ;
  • Savoir s'adapter aux sujets demandés et faire preuve de polyvalence dans l'exercice de son métier ;
  • Avoir un bon sens du relationnel ;
  • Ne pas compter ses heures et savoir faire face au stress ;
  • Avoir un sens de l'organisation développé (d'autant plus si vous êtes un graphiste en freelance) ;
  • Avoir l'esprit d'équipe car le graphiste travaille souvent en équipe ;
  • Être assez flexible pour pouvoir vous adapter à plusieurs types de clients ;
  • Être toujours curieux de ce qui se fait et rester à l'écoute des tendances du métier, lequel évolue assez vite grâce à toutes les nouvelles technologies.
  • Si vous êtes freelance et travaillez comme indépendant, il est essentiel de vous faire connaître, de savoir vous vendre et de vous montrer à la hauteur des demandes de vos clients.

Il est souvent préférable d'avoir acquis une certaine expérience professionnelle avant de vous mettre à votre compte. C'est justement en vous sentant plus à l'aise dans le métier que vous pourrez acquérir plus d'assurance et donner l'image d'une personne qui maîtrise parfaitement son métier.
 
Sachez proposer des idées et mettre en avant votre talent de créatif, tout en restant ouvert et à l'écoute du client. Il faut aussi savoir faire preuve d'humilité et rester souple, même si l'idée de votre client n'est pas la même que la vôtre, restez flexible et n'oubliez pas que le client est roi.
 
Des spécialités comme illustrateur maquettiste ou concepteur-rédacteur ne doivent pas forcément vous cantonner à un type de travail particulier. Il est toujours bon de se montrer polyvalent dans la profession, ce qui vous permettra aussi de maîtriser plus de techniques et d'avoir plus de commandes de la part de vos clients : un atout majeur pour une personne qui est à son compte !

Les avantages et contraintes du métier de graphiste

 
Homme ou femme, à l'esprit ouvert et curieux, toujours prêt à s'adapter selon les demandes de ses clients, le graphiste est un véritable communicant.
 
Aussi enthousiasme que vous puissiez l'être pour ce métier, sachez repérer les points forts du métier de graphiste et les contraintes existantes, avant de vous lancer dans votre formation.
 

Les avantages du métier

 
Devenir graphiste c'est choisir un métier qui présente un certain nombre d'avantages :
 
  • C'est un métier qui permet de développer ses qualités artistiques et d'exercer facilement sa créativité ;
  • Si vous êtes assez curieux et ouvert aux nouvelles technologies et, notamment, à l'évolution des logiciels de PAO, vous pouvez rapidement évoluer dans le métier ;
  • C'est un métier qui permet de bien gagner sa vie : si vous débutez aux environs de 1 800 euros, vous pourrez facilement atteindre 3 000 euros en fin de carrière. Les salaires peuvent varier selon l'agence ou l'entreprise où vous travaillez, ou selon que vous soyez salarié ou à votre compte (graphiste indépendant exerçant en free-lance).
  • Le métier offre une variété de clients : le graphiste peut opérer pour toutes sortes de clients, faire une enseigne pour un commerçant, travailler sur le logo d'un grand groupe du secteur de la mode ou de la beauté, créer des affiches publicitaires, des bannières, travailler sur le graphisme d'un site internet pour l'infographiste qui travaille en lien avec le webdesigner…
  • Ce métier permet de rencontrer du monde, de pouvoir travailler avec une équipe ou, au contraire, de choisir de travailler en solo…
  • Beaucoup de formations permettent d'accéder au métier de graphistes et d'acquérir toutes les techniques professionnelles de ce métier.
  • Les écoles de formation peuvent former sur place mais il existe aussi des formations ouvertes à distance.
  • Apprendre le métier peut se faire après le Bac, mais aussi dans le cadre d'une reconversion professionnelle. Ainsi, si vous êtes salarié et souhaitez exercer un métier qui vous tente, comme celui de graphiste, rien ne vous empêche de vous former depuis chez vous pour accéder à un métier qui soit plus en rapport avec vos aspirations.
 

Les contraintes du métier

 
  • Le métier de graphiste requiert patience et souplesse. Il ne faut pas rechigner à refaire plusieurs fois des propositions de graphisme afin de satisfaire un client. Heureusement, lorsque la mouture se fait sur informatique, cela permet de gagner beaucoup de temps pour retravailler un projet !
  • Pour un graphiste qui souhaite se mettre à son compte, après avoir acquis de l'expérience professionnelle, il devra connaitre la gestion d'entreprise et souvent ne pas compter ses heures s'il tient à réussir dans le métier.
  • Il faut avoir déjà un caractère méticuleux et être soigneux car c'est un métier qui demande beaucoup de précision.

Niveau d'études et conditions pour suivre une formation de graphiste

 
La formation de graphiste a ceci d'intéressant : elle peut être ouverte à toute personne passionnée par ce métier.
 
Jeune avant le Bac (niveau 3ème) ou jeune avec le Bac en poche qui souhaite préparer un BTS ou une Licence, voire plus, mais aussi adulte salarié qui souhaite changer de voie professionnelle et faire un métier qui corresponde à une véritable passion. Il y en a pour tous les goûts à condition d'avoir les qualités requises pour ce métier.
 
Que vous visiez un travail de salarié ou que vous souhaitiez travailler en free-lance, vous pouvez vous former au métier de graphiste soit avec une école spécialisée, soit par le biais d'une école de formation à distance.
 
Il est même possible pour un jeune retraité passionné par le milieu artistique et le graphisme, de suivre une formation et de créer une auto-entreprise pour exercer après sa formation et pouvoir mettre en place son activité. On l'oublie parfois mais tous les retraités ne partent pas à l'aventure à travers le monde : certains, par manque de moyens, ou par choix personnel, préfèrent occuper leur temps à d'autres activités et nombreux sont ceux qui retournent à la fac par passion !

Formations pour devenir graphiste

 
La formation à distance pour devenir graphiste : de nombreux atouts
 
Pour travailler dans une agence de communication, il vous sera demandé de prouver vos compétences en tant que graphiste. Un diplôme de graphiste pourra être une première preuve, mais c’est votre book de créations qui fera la différence.
 
Toutefois, si votre envie est de travailler rapidement et de vous installer comme indépendant, vous avez aussi la possibilité de vous former avec une formation à distance afin d'acquérir les techniques de ce métier artistique et pour exercer le métier. Il vous sera toujours possible ensuite de compléter cette formation qualifiante par un cursus diplômant.
 
Notez que ce type de formation par correspondance offre un suivi pédagogique sérieux et qu'il permet aussi à une personne salariée de préparer sa reconversion professionnelle tout en apprenant à son rythme.
 
Les écoles de formation à distance (comme l'edaa) qui dispensent la formation de graphiste pourront vous faire accéder à des postes tels que :
 
  • Graphiste.
  • Maquettiste PAO
  • Designer graphique
  • Illustrateur
  • Concepteur en communication visuelle.
  • Directeur artistique.
Avec une école de formation à distance, vous pouvez choisir une formation qualifiante ou une formation diplômante. Vous pouvez opter pour ce type de formation sitôt après le Bac, ou bien, dans le cadre d'une formation continue en vue d'une reconversion professionnelle.
 
Certaines formations proposées par les écoles à distance peuvent se faire avec un niveau 3ème (donc sans le Bac). C'est le cas de la formation Graphiste, de celle de maquettiste PAO ou de celle d'Illustrateur. En revanche pour suivre une formation de Bachelor Design Graphique, vous devrez déjà avoir un niveau Bac + 2.
 
Les formations pour le métier de graphiste
 
· Le diplôme Bac + 2 : c'est le BTS expression visuelle-communication-multimédia (Brevet de Technicien Supérieur) option graphisme édition publicité ;
 
· Le diplôme Bac + 3 : c'est le Diplôme National d'Art et Technique (DNAT) ou encore la Licence Pro Arts ;
 
· Le diplôme Bac + 4 : c'est le Diplôme Supérieur d'Arts Appliqués (DSAA) ;
 
· Le diplôme Bac + 5 : c'est le Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique (DNSEP).
 
D'autres formations peuvent mener au métier de graphiste, notamment le Master Pro Sciences et Technologies ou encore le Master des écoles d'art et les formations d'universités spécialisées en métiers d'art.
 
Que ce soit avec une formation en présentiel ou avec l'appui d'une école à distance, vous pourrez ensuite choisir le métier qui est fait pour vous et décider si vous voulez travailler comme salarié dans une agence de publicité par exemple, ou si vous préférez vous installer à votre compte comme indépendant.

Débouchés et évolutions pour le métier de graphiste

 

Où exercer en tant que Graphiste ?

 
Le graphiste a le choix entre devenir salarié d'une agence de communication ou d'une boutique spécialisée (exemple : imprimeur) et s'établir en tant qu'indépendant et travailler en tant que graphiste freelance.
 
Dans les deux cas, il trouvera plus de débouchés aux abords des capitales mais surtout en Ile-de-France, dans la région Hauts-de-France et en Rhône-Alpes. Toutefois avec l'évolution du télétravail, un graphiste peut facilement travailler en freelance de n'importe où.
 

Quelles sont les évolutions de carrières envisageables pour un graphiste ?

 
L'évolution n'est pas toujours la même pour un graphiste salarié et pour un indépendant.
 
L'indépendant doit investir dans du matériel et des logiciels de PAO et se tenir au courant de ce qui se fait dans le métier. Il doit aussi se constituer un portefeuille clients et, au départ, il devra sans doute prospecter et se faire connaître. Une mise en route un peu plus longue, qui peut, avec l'expérience, finir par payer si le candidat devient particulièrement expert dans son métier.
 

Contexte métier de graphiste

 
Si le métier de graphiste tel qu'il était exercé auparavant est moins représenté et moins demandé, ses déclinaisons et surtout tous les métiers du graphisme en lien avec l'informatique sont de plus en plus sollicités. Il faut donc savoir s'adapter à l'évolution technologique et ne pas hésiter à suivre des formations complémentaires (nouveaux logiciels de PAO par exemple) pour pouvoir trouver plus de débouchés dans ce métier.
Si vous aussi avez envie de créer des logos ou d'imaginer des enseignes de boutiques avec des typographies particulières, si vous êtes patient et pouvez passer plusieurs heures concentré sur votre ordinateur, si vous avez le souci de la perfection et aimez les finitions impeccables, pourquoi ne pas devenir graphiste salarié ou graphiste indépendant ? Vous trouverez certainement la formation adaptée à votre situation actuelle et pourrez changer de métier si le graphisme est votre grande passion.