Comment devenir illustrateur - illustratrice ?

95 votes : 4.2
Selon l'adage « un bon dessin vaut mieux qu'un long discours », l'illustrateur met en avant ses qualités créatives et son imagination pour véhiculer un message en l'illustrant de façon percutante. L'illustrateur peut ainsi mettre en avant un message publicitaire, un site internet, un jeu vidéo, un article de presse, travailler sur une BD ou illustrer un livre de jeunesse.
 
Son coup de crayon précis, son esprit inventif et sa patience lui permettent d'illustrer une idée selon un cahier des charges fourni par un directeur artistique ou un client lorsqu'il travaille en freelance. Mais à l'ère de l'évolution numérique, le coup de crayon est souvent remplacé par la souris et une bonne connaissance des outils graphiques est essentielle pour ce métier créatif.
 
Travaillant dans la presse ou la publicité, l'illustrateur peut créer sur de nombreux supports : panneaux publicitaires, jeux vidéo, livres de jeunesse, BD, magazines culinaires, livres spécialisés, sites internet…
 
Issu d'une formation en arts graphiques, l'illustrateur ou l'illustratrice peut travailler comme salarié ou se mettre à son compte et devenir illustrateur ou illustratrice freelance. Pour exercer ce métier, il faut avoir la passion du dessin et avoir l'esprit créatif, mais que vous souhaitiez vous former en formation initiale, ou opérer une reconversion professionnelle et suivre des cours dans le cadre de la formation continue, sachez qu'il n'y a pas de limite d'âge pour vous lancer dans ce métier qui offre de belles perspectives d'évolution.
L'illustrateur peut être salarié d'une agence de publicité ou travailler pour des missions ponctuelles pour plusieurs clients s'il est à son compte. S'il est dans le deuxième cas, l'illustrateur freelance peut organiser son temps facilement et travailler à temps « choisi ». Au contraire, il a des horaires stricts s'il est salarié et devra mener ses missions dans ce créneau horaire. Si le freelance jouit d'une certaine liberté pour organiser son travail, il n'en demeure pas moins qu'il a des engagements auprès de ses clients et des délais à respecter.

Les missions de l'illustrateur

 
Passionné par le métier d'illustrateur, je souhaite m'orienter vers ce métier. Quelles seront mes principales missions ?
 
Ses missions principales sont par exemple :
 
  • Cerner la demande d'illustration avec son supérieur ou son client ;
  • Travailler souvent en collaboration étroite avec l'auteur du texte à illustrer et le directeur artistique ;
  • Etudier conjointement un cahier des charges : quel message traduire, comment, sur quel support et avec quelles contraintes visuelles, etc. Une charte graphique est spécifiée pour donner à l'illustrateur un maximum d'informations ;
  • Tenir compte de la cible. Par exemple, l'illustrateur travaille différemment pour un message publicitaire destiné à une famille que pour un message publicitaire destiné à un jeune public.
  • Son travail pourra nécessiter certaines recherches : le temps de ses recherches doit être pris en compte dans l'évaluation du délai global du travail à faire ;
  • S'il est en freelance, l'illustrateur a pour mission de définir clairement les modalités de rendu du travail : prix perçu, délais, suivi du projet, etc.
  • Après avoir effectué des esquisses et des croquis, l'illustrateur rencontre son donneur d'ordre (supérieur hiérarchique ou client) afin de lui proposer une réalisation ou, si besoin, de rectifier l'illustration ;
  • Une fois que les croquis sont validés, l'illustration peut être effectuée en tenant compte du support (vidéo, affiche, livre, journal ou site internet par exemple).
  • L'illustrateur devra peut-être apporter les dernières retouches à son travail avant d'en assurer la livraison, voire refaire des retouches après la livraison.
  • En freelance, l'illustrateur doit également compléter son emploi du temps par une partie commerciale, consistant à « se vendre » auprès de clients potentiels : pour cela, il devra se constituer un « book » qui lui permet de montrer ses réalisations. Il peut aussi créer un site internet pour se faire connaitre et fréquenter les réseaux sociaux et les sites professionnels qui recrutent dans son secteur.
Un bon illustrateur ne tarde pas à se faire connaitre. S'il est en freelance, le bouche à oreille, lui permettra assez rapidement de gagner la confiance de nouveaux clients.
 
A l'inverse, la négligence dans les délais, le manque de sérieux dans le travail sont vite susceptibles de nuire à une personne qui souhaite travailler en freelance car dans le métier tout le monde se connait et une réputation, qu'elle soit bonne ou mauvaise, peut se faire rapidement.
 
Si l'illustrateur est, de préférence, polyvalent à ses débuts, lorsqu'il acquiert assez d'expérience, il pourra choisir de se spécialiser dans certains secteurs spécifiques : mode, sport, BD, etc.
 

Les qualités requises pour devenir illustrateur / illustratrice

 
Pour exercer au mieux mon métier et devenir illustrateur, il me faut déjà avoir certaines qualités personnelles ainsi que des compétences techniques professionnelles qui seront développées au cours de la formation pour devenir illustrateur. Quelles qualités pour devenir illustrateur ?
 

Qualités personnelles requises : 

  • Avoir de l'imagination et savoir l'exprimer avec justesse ;
  • Etre passionné par le dessin et avoir des prédispositions pour ce type d'expression ;
  • S'intéresser à tout ce qui touche à l'art ;
  • Avoir un talent pour l'observation ;
  • Etre rigoureux et précis ;
  • Etre soigneux ;
  • Savoir appréhender facilement les distances et les perspectives ;
  • Etre observateur ;
  • Avoir de la mémoire et savoir restituer ce qui est vu, même brièvement, sur le papier ;
  • Etre patient car il faut parfois refaire plusieurs fois une ébauche pour atteindre à quelque chose de réussi ;
  • Avoir un goût prononcé pour l'esthétisme ;
  • Etre assurément très créatif ;
  • Avoir de l'inspiration ;
  • Avoir aussi des aptitudes commerciales pour se vendre auprès des maisons d'éditions et des agences.
  • Faire preuve de dynamisme ;
  • Etre ambitieux.
 

Compétences professionnelles : 

  • Savoir utiliser les logiciels graphiques est aujourd'hui aussi important que de savoir utiliser un simple crayon.
  • Connaître les techniques professionnelles liées à ce métier : colorimétrie, graphisme et utilisation des perspectives en 3D avec des logiciels informatiques dédiés (exemple : Photoshop, Illustrator…).
  • Etre capable de se tenir régulièrement au courant des dernières nouveautés techniques du métier d'illustrateur.
  • Savoir gérer son temps.
  • Faire preuve de polyvalence.
  • Avoir une bonne culture générale et se tenir au courant de l'actualité.
  • S'il travaille en freelance, il doit être capable de s'occuper de la gestion de son activité (au besoin, il suivra une formation complémentaire en ce sens).

Les avantages et contraintes du métier d'illustrateur / illustratrice

 

Les avantages du métier

 
Devenir illustrateur / illustratrice présente un certain nombre d'avantages :
 
  • Vous choisissez un métier où vos dons et aptitudes artistiques sont valorisés.
  • Vous exercez un métier passionnant et motivant.
  • Vous faites un métier plaisant et vous gagnez votre vie agréablement en étant à chaque mission nouvelle face à un nouveau « challenge ». Il n'y a pas de monotonie dans vos journées.
  • Le choix des formations est aussi un avantage : beaucoup de formations mènent au métier d'illustrateur.
  • Il n'y a pas de contraintes d'âge et vous pouvez vous former dans le cadre de la formation initiale ou vous reconvertir à l'âge adulte et suivre un cursus dans le cadre de la formation continue.
  • C'est un métier qui recrute autant chez les hommes que chez les femmes : pas de discrimination dans les recrutements.
  • Vous avez la possibilité d'exercer votre métier en tant que salarié, rattaché à une agence par exemple, ou vous pouvez monter votre entreprise et travailler en freelance en constituant votre portefeuille de clients.
  • Vous pouvez apprendre et vous perfectionner tout au long de votre carrière. En vous tenant au courant des nouveautés technologiques, vous resterez toujours à la pointe et continuerez à avoir toutes sortes de missions intéressantes.
  • C'est un métier qui est riche en rencontres.
  • Si vous aimez le travail d'équipe, il peut être possible d'évoluer au sein d'une agence. Cependant si vous préférez l'autonomie, le travail en freelance est un bon choix.
  • Même si les demandes en illustrateurs concernent principalement les grands centres urbains, vous pourrez facilement changer de secteur et travailler en province surtout si vous êtes à votre compte. En outre, certaines missions peuvent parfaitement se faire en télétravail.
 

Les contraintes du métier  

  • Si vous êtes freelance, il ne faut pas perdre de vue l'adage « le client est roi » et faire suffisamment preuve de flexibilité avec vos clients qui pourront, dans certains cas, vous faire retravailler une illustration plusieurs fois. Soyez à l'écoute et reformulez dès le départ les instructions pour être sûr de vous comprendre.
  • Travailler en freelance est tentant, surtout si vous avez quelques années d'expérience dans le métier d'illustrateur, mais sachez qu'il existe certaines contraintes : se former à la gestion d'entreprise, se faire connaitre, s'occuper des formalités et déclarations administratives et fiscales, etc. Tout ceci demande du temps et nécessite une gestion rigoureuse.
  • Il faut parfois travailler au-delà des horaires établis pour rendre un travail dans les délais et c'est un métier qui demande beaucoup de disponibilité et de souplesse.

Niveau d'études et conditions pour suivre une formation d'illustrateur


Un bon dessinateur avec un esprit d'observation vif et un talent artistique prononcé pouvait auparavant devenir illustrateur et faire sa place facilement dans le métier en autodidacte. Aujourd'hui, du fait de l'avancée des nouvelles technologies et des techniques artistiques et graphiques qu'il faut apprendre en école spécialisée, le métier d'illustrateur nécessite une formation adaptée.
 
L'accès à ces formations pourra se faire après l'obtention d'un bac S, L, ES et bien sûr STD2A, le bac des sciences et technologies du design et des arts appliqués qui est le meilleur tremplin pour tous les métiers artistiques.
 
D'autres formations vous permettront d'accéder au métier d'illustrateur. Elles vont du Bac + 2 au Bac + 5.
 
Se former en vue de devenir illustrateur ou illustratrice est possible par le biais de la formation initiale ou par la formation continue. Actuellement, si vous êtes engagé professionnellement dans une toute autre voie, mais que vous réalisez que vous avez toujours été passionné par le dessin et que c'est un métier qui vous attire, vous pouvez faire une reconversion professionnelle et devenir illustrateur quel que soit votre âge.
 
Vous devez néanmoins avoir déjà un don artistique prononcé et un bon coup de crayon.
 

Formations pour devenir illustrateur / illustratrice

 

Comment devenir dessinateur / illustrateur ?

 
Les différentes filières qui peuvent donner accès au métier d'illustrateur / illustratrice sont les suivantes :
 
  • BAC + 2 : BTS (Brevet de Technicien Supérieur) en communication visuelle,
  • DMA (Diplôme des Métiers d'Art) ;
  • BAC + 3 : DNAT (Diplôme National d'Arts et Techniques) ;
  • BAC + 4 : DSAA (Diplôme Supérieur d'Arts Appliqués) ;
  • BAC + 5 : DNSEP (Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique)
 
Il existe d'autres formations possibles : elles peuvent être dispensées en présentiel ou à distance. Par exemple, le BTS Design Graphique peut être préparé par une école de formation à distance.
 
Faire le choix d'une formation par une école à distance, c'est pouvoir se former tout en travaillant et étudier à son rythme. Une fois le BTS en poche, vous pourrez vous orienter vers le métier d'illustrateur dont vous avez toujours rêvé !
 
Autres formations ouvrant accès au métier d'illustrateur :
 
  • Bachelor en Art,
  • Bachelor Dessin,
  • Bachelor Animation
  • Licence professionnelle métiers de l'édition (spécialité Communication Visuelle, Conception Graphique et multimédia) ;
  • Master texte-image…

A côté des formations diplômantes mais certifiantes que vous pouvez préparer en école d'art (ou écoles de dessin), il existe d'autres formations qui peuvent être suivies en alternance ou à distance (comme la formation illustration à distance de l'edaa) et sont proposées par des centres d'enseignement privés ou publics.
 
Certaines écoles des arts pourront vous donner accès à des formations à condition de vous faire suivre préalablement une mise à niveau qui depuis 2019 porte le nom de Diplôme National des Métiers d'Art et du DEsign (DNMADE) et est l'équivalent d'une classe préparatoire.
 
Les adultes, les demandeurs d'emploi ou encore les salariés, peuvent aussi suivre des formations professionnelles dispensées par des écoles supérieures d'art et de dessin afin d'acquérir plus de compétences ou pour entamer une reconversion professionnelle.
 

Débouchés et évolutions pour le métier d'illustrateur / illustratrice

Où exercer en tant qu'illustrateur / illustratrice ?

 
L'illustrateur peut exercer dans une agence de publicité, une maison d'édition ou encore un studio de création multimédia. Il lui est possible de se spécialiser dans un domaine, forcément celui où il excelle (livres pour enfants, BD, milieu de la mode, art culinaire, publicité…).
 
S'il travaille à son compte, comme illustrateur freelance, il peut souvent travailler de chez lui ou dans un bureau professionnel qu'il aura acquis ou loué en créant son entreprise. N'ayant pas forcément besoin de beaucoup d'espace, son bureau peut être nomade, surtout s'il travaille principalement avec des logiciels graphiques et qu'une grande partie de son travail se fait sur ordinateur.
 

Quelle évolution de carrière pour l'illustrateur ?

 
Après avoir acquis de l'expérience et du savoir-faire, un illustrateur - ou une illustratrice – pourra s'orienter vers d'autres métiers et obtenir plus de responsabilités et un meilleur salaire. Il pourra devenir directeur artistique, ou s'orienter vers l'illustration de mode ou le graphisme de publicité.
 
Les meilleurs débouchés en termes de recrutement et d'évolution pour ce métier sont répartis entre la presse, l'édition et la publicité.
 

Quelles sont les tendances pour cette profession ?

 
Beaucoup de personnes ont suffisamment de talent pour se lancer dans le métier d'illustrateur ou de dessinateur. Cependant, le talent ne suffit pas, surtout lorsqu'il y a beaucoup de postulants pour ces métiers : il faut savoir se démarquer avec son style propre, être persévérant et surtout se tenir au courant des évolutions technologiques et des avancées du métier. S'il est polyvalent, un bon illustrateur peut espérer progresser et faire carrière dans ce métier passionnant.
Avec des qualités de patience, de souplesse et une passion pour les métiers de l'art en général et le dessin en particulier, l'illustrateur est un créatif qui fait preuve d'une forte imagination et qui sait cerner rapidement le sujet à illustrer afin de mettre en valeur son message. Avec une personnalité plus indépendante et un bon sens commercial, l'illustrateur pourra développer son affaire rapidement et se faire connaître grâce à son talent. Au sein d'une structure, un élément sérieux et doué pour le métier pourra vite évoluer vers un poste de directeur artistique. Le métier de dessinateur / illustrateur ouvre de belles perspectives surtout si vous avez la curiosité suffisante pour vous tenir informé des nouvelles technologies et de l'évolution constante de ce métier