Comment devenir Surveillant Pénitentiaire (Gardien de prison)

75 votes : 4.2
Avec 187 établissements de détention sur tout le territoire et des recrutements réguliers de personnels pénitentiaires, l'Administration Pénitentiaire est un vivier d'emplois pour tous ceux qui ont la vocation.
 
Vocation pour aider des détenus à se réinsérer, vocation pour faire observer les règles strictes d'un centre de détention, don pour la communication et le souci d'impartialité et de rigueur. Si vous avez ces qualités humaines et une excellente forme physique, vous pourrez vous présenter à l'un des concours de l'Administration Pénitentiaire.
 
Par exemple, le métier de Surveillant(e) Pénitentiaire est peut-être fait pour vous. Loin des clichés rapportés dans les films où le « maton » ou le « geôlier » font office de souffre-douleur, le poste de Surveillant Pénitentiaire consiste à prendre en charge des détenus confiés par la Justice et de veiller à ce que leur passage en milieu carcéral débouche sur une réinsertion réussie à la fin de leur peine.
 
Le Gardien de Prison a un rôle clé et détient l'autorité sans en abuser et dans le strict respect du code de déontologie du service public pénitentiaire. Il lui incombe de prévenir toute récidive de la part des détenus et de s'assurer des bonnes conditions de détention. Il doit se faire respecter et empêcher toute mutinerie dans l'établissement où il travaille.
 
Pour exercer ce métier, vous devrez vous préparer au concours de Surveillant Pénitentiaire de façon méticuleuse pour mettre toutes les chances de votre côté.
 

Les missions du Surveillant Pénitentiaire

 
En tant que Surveillant(e) Pénitentiaire, vous dépendez du Directeur de l'Etablissement où vous exercez votre métier.
 
Travaillant par équipes de 10 personnes, les Surveillants Pénitentiaires sont affectés à plusieurs types de missions pour lesquels ils sont encadrés par un « premier surveillant » rattaché hiérarchiquement à un officier.
 
Les équipes s'occupent de surveiller les détenus qui leur sont confiés par les autorités judiciaires. Les femmes détenues sont dans des établissements de détentions qui s'occupent de n'accueillir que des femmes tandis que les détenus de sexe masculin sont admis dans des établissements qui leur sont réservés.
 
Le métier de Surveillant Pénitentiaire n'est pas réservé qu'aux hommes et de plus en plus de femmes sont tentées par ce métier et peuvent y réussir aussi bien que les hommes si elles ont l'autorité suffisante nécessaire à la fonction.
 

Que fait le Surveillant Pénitentiaire (Gardien de Prison) ?

 
Les missions du Gardien de Prison sont divisées en 2 grandes catégories :
 
  • Missions de sécurité : surveiller les détenus, assurer la sécurité de tout l'établissement, encadrer les déplacements journaliers des détenus (promenades, parloirs, prise des repas dans le réfectoire commun, douches, activités organisées au sein de l'établissement : culture, sport, arts plastiques et autres).
  • Missions d'aide à la réinsertion : le Surveillant Pénitentiaire participe aussi au succès de la sortie de prison du détenu, en lui apportant son aide pour une réinsertion réussie, mission à laquelle participent aussi certains partenaires sociaux et judiciaires (juge, avocat, conseiller d'orientation et assistante sociale).
La grande variété des missions fait que chaque journée est différente.
 
Il ne faut pas perdre de vue que les détenus viennent de tous horizons et peuvent avoir commis des délits mineurs ou au contraire être considérés comme dangereux. C'est pourquoi, le travail d'équipe avec le groupe de Surveillants Pénitentiaires est essentiel et que chaque journée est minutieusement préparée.
 
La question de la sécurité des personnes et de l'établissement est cruciale dans une prison et la surveillance dans les lieux communs est capitale pour éviter une mutinerie ou des altercations entre détenus ou entre les détenus et le personnel pénitentiaire.
 
Mais le métier de Gardien de Prison ne se résume pas à un métier de répression et de surveillance car les détenus sont des personnes qui ont pu être fragilisées par la vie, avec une forte envie de s'en sortir. Beaucoup demandent à être écoutés.
 
Cela fera aussi partie de vos missions de Gardien de prison et prendre chaque jour soin de la santé, tant physique que mentale des prisonniers permet aussi de maintenir un équilibre serein au sein d'un établissement. Les demandes des prisonniers sont souvent transmises par le Surveillant de Prison à sa hiérarchie. Tout refus devra être justifié pour ne pas occasionner de frustration ou de sentiment d'injustice parmi les détenus.
 
L'écoute et le soutien sont donc des qualités importantes que vous devrez avoir pour exercer ce métier, sans pour autant déroger à une autorité de bon aloi, nécessaire pour vous faire respecter dans ce type d'établissement.
 
De part la nature de son travail, le gardien doit pouvoir supporter une station debout prolongée.
 
Il est tout à fait possible pour une femme d'exercer ce métier et de devenir Surveillante Pénitentiaire.
 
Pour mener à bien ses missions, le Surveillant Pénitentiaire porte un uniforme commun à tous les surveillants et qui permet de les distinguer. Il s'agit d'une tenue composée d'un pantalon, d'une chemise ou d'un polo et de chaussures réglementaires. Il porte aussi une casquette et a un sifflet à sa disposition ainsi qu'une radio pour communiquer avec ses collègues lors de ses déplacements dans l'établissement. Il a également à sa charge un trousseau de clefs pour accéder aux différentes salles et aux cellules.

Les qualités requises pour devenir Gardien de prison (Surveillant Pénitentiaire)

 

Les qualités personnelles essentielles

 
Il faut un juste dosage entre l'écoute active et l'empathie pour comprendre les besoins de la personne détenue et une bonne dose d'autorité pour maîtriser les fortes têtes.
 
  • L'autorité : le Surveillant Pénitentiaire doit faire preuve d'autorité. C'est un métier où il est essentiel de se faire respecter pour assurer la sécurité des codétenus mais aussi pour éviter toute forme de mutinerie ou de violences dans l'établissement pénitentiaire. Cela suppose de la rigueur et de l'impartialité. Le Gardien de Prison ne doit pas avoir de parti pris ou faire preuve de préférences pour certains détenus et privilégier certaines demandes par rapport à d'autres. Autorité ne veut pas dire violence et le Surveillant Pénitentiaire doit savoir faire preuve de sang-froid en toutes circonstances et se faire respecter tout en étant en accord avec le code de déontologie de la profession.
  • La stabilité et la maîtrise de soi : le Surveillant Pénitentiaire a un rôle pivot au sein de la prison. Ce lieu de vie peut montrer des aspects différents selon les jours : tantôt calme, le climat peut devenir hostile si un ou plusieurs éléments sèment la pagaille. Le Gardien de Prison doit avoir les nerfs solides et ne pas être dépressif ou avoir du mal à gérer émotionnellement ses problèmes.
  • La rigueur dans son quotidien : chaque jour est jalonné d'étapes successives très importantes qui vont permettre d'assurer la sécurité de tout l'établissement. Simplement l'ouverture et la fermeture des portes, l'inspection des cellules, etc. ne doivent pas laisser place à la distraction et il faut beaucoup de concentration et de rigueur pour effectuer les tâches du quotidien le plus sereinement possible.
  • Qualités humaines : écoute, empathie, impartialité, esprit d'équipe puisque le Surveillant travaille en équipe. Les qualités humaines sont très importantes dans ce métier. Une partie du travail consistant à aider à la réinsertion, il est essentiel que le Surveillant Pénitentiaire fasse preuve d'écoute envers tous les détenus et qu'il les aide à préparer l'après.
  • Bonne condition physique et capable de travailler de jour comme de nuit.

Les compétences techniques du Gardien de Prison

 
Les compétences plus techniques du métier sont apprises au cours de la formation. Ce sont notamment :
 
  • Des connaissances juridiques et techniques (apprises à l'ENAP) ;
  • La bonne connaissance du Code de déontologie du service public pénitentiaire.
Le comportement général d'un Surveillant Pénitentiaire doit être exemplaire car, s'il est entendu qu'il surveille les détenus, il ne doit pas oublier qu'il est aussi observé quotidiennement par les détenus et qu'il doit rester impartial.
 

Les avantages et contraintes du métier de Surveillant(e) Pénitentiaire

Les avantages du métier 

  • L'accès au métier de Gardien de Prison est possible soit avant ou après le baccalauréat, soit dans le cadre de la formation professionnelle continue, dès lors que vous remplissez les critères d'âge limite ;
  • Même sans le baccalauréat, vous pouvez vous présenter au concours de Surveillant Pénitentiaire et être formé ensuite pour ce métier ;
  • C'est un métier à taille humaine qui met en avant vos facultés de communication et votre volonté d'aider les autres (travailler à la réinsertion sociale future du détenu) ;
  • Ce métier est évolutif et vous pouvez monter en grade ou choisir de vous orienter vers un autre établissement ;
  • Avec un statut de fonctionnaire (catégorie C de l'administration pénitentiaire), vous bénéficiez de la sécurité de l'emploi ;
  • Pas de discrimination dans le métier et les femmes Surveillantes Pénitentiaires ont également leur place dans la profession ;
  • Avec suffisamment d'autorité, vous apprenez à vous faire respecter par les collègues et les détenus ;
  • Le travail, s'il semble assez répétitif dans la progression d'une journée, s'avère très différent d'un jour à l'autre et il n'y a pas de monotonie dans la fonction.
  • En tant que Surveillant Pénitentiaire, vous pourrez, au bout de 6 ans d'ancienneté dans votre travail atteindre le premier niveau des métiers de l'encadrement par voie de concours interne. C'est l'accès au métier de Premier Surveillant qui pourra mener, à son tour après 13 ans d'ancienneté au métier de major pénitentiaire. Entrer dans la fonction de Surveillant Pénitentiaire c'est aussi être sûr de pouvoir progresser et monter en grade pour les éléments de valeur.
  • En grimpant les échelons du métier, votre salaire est lui aussi évolutif.
  • Des primes sont attribuées en fonction de la situation familiale ou géographique.
 

Les contraintes du métier 

  • Contraintes horaires : le Surveillant Pénitentiaire est souvent amené à travailler par roulements horaires. Il devra être capable de travailler le jour ou la nuit en fonction de ce critère. Cela est lié au fait que la surveillance d'un établissement pénitentiaire doit être continue : de jour comme de nuit, 7 jours sur 7 et 24H/24.
  • La station debout prolongée peut être une contrainte pour des personnes qui ont eu l'habitude de travailler assis.
  • Il faut avoir une bonne condition physique, une bonne endurance et savoir faire face à toutes les situations qui peuvent se présenter avec sang-froid et autorité.

Niveau d'études et conditions pour suivre une formation de Surveillant(e) Pénitentiaire

 
J'ai la vocation pour le métier et je me sens prêt à assumer mon rôle dans ce type de fonction. Mais, je me demande comment devenir surveillant pénitentiaire (gardien de prison) ? Quel diplôme pour être Surveillant Pénitentiaire ?
 
Existe-t-il des conditions particulières pour se présenter à ce métier ? Et si je suis dans le cas d'une reconversion professionnelle, suis-je éligible pour le concours d'entrée ?
 

Niveau d'études

 
  • Possibilité de vous présenter sans le Baccalauréat ;
  • Diplôme de niveau 3 requis (CAP, Brevet National des Collèges ou équivalent)
Vous pouvez alors vous préparer au concours de Surveillant Pénitentiaire et, en cas de réussite au concours, vous intégrerez une formation suivie à l'ENAP pendant une durée de 8 mois (formation en alternance rémunérée).
 
Avant de vous préparer au concours, vérifiez que vous remplissez les conditions d'accès.
 

Conditions requises pour se présenter au concours

 
Le concours de Surveillant Pénitentiaire qui est organisé par le Ministère de la Justice est soumis à certaines conditions :
 
  • Vous devez avoir la Nationalité Française ;
  • Vous devez avoir le niveau de diplôme requis ;
  • Vous devez jouir de vos droits civiques et ne devez pas avoir de condamnation (casier judiciaire vierge) ;
  • Etre âgé de 18 ans minimum et 45 ans maximum (âge au 1er janvier correspondant à l'année du concours) ;
  • Avoir une excellente condition physique.
Que vous soyez étudiant, en recherche active d'emploi, avec un projet de reconversion ou salarié dans une entreprise, avec une forte envie de changer de métier et de vous reconvertir par une formation professionnelle continue, vous pourrez vous présenter au concours de Surveillant Pénitentiaire si vous remplissez toutes ces conditions.

Formations et/ou concours pour devenir Surveillant(e) Pénitentiaire

 
J'ai la vocation et je réponds à tous les critères, mais comment préparer le concours de Surveillant Pénitentiaire ?
 

Se préparer au concours

 
Que vous soyez étudiant ou adulte salarié, avec un projet de reconversion professionnelle, il est fortement conseillé de préparer le concours de Surveillant Pénitentiaire. Ceci vous permettra d'arriver plus serein aux épreuves et de réussir ce concours.
 
Contrairement à d'autres examens, le principe du concours est de ne sélectionner que les meilleurs et les places sont limitées ! Vous aurez donc tout intérêt à ne pas zapper la préparation qui est indispensable.
 
Il existe des possibilités de se préparer en présentiel dans des écoles spécialisées mais vous pouvez aussi obtenir une excellente préparation avec une école de formation à distance. Beaucoup d'écoles préparent aux concours de la fonction publique. Cela peut aussi permettre aux personnes salariées de pouvoir se préparer au concours en travaillant à leur rythme depuis chez elles.
 
Les chances de réussite au concours de Surveillant Pénitentiaire sont bien meilleures avec une solide préparation car la préparation, faite seul avec quelques livres ne produit pas forcément les résultats voulus.
 
Le concours de Surveillant Pénitentiaire
 
Comme tous les concours, très sélectif, le concours de Surveillant Pénitentiaire se fait en deux temps avec une épreuve d'admissibilité, puis une épreuve d'admission.
 

L'épreuve d'admissibilité

 
Elle est constituée de questions de logique qui permettent de tester vos capacités d'analyse, de déduction ou de bon sens. Ces questions pourront porter sur des thèmes historiques, géographiques, sociaux ou économiques. Il sera utile que vous vous teniez au courant de tous les sujets d'actualité.
 
L'épreuve contient aussi un compte-rendu d'incident que vous devrez rédiger.
 
Si vous êtes reçu aux épreuves d'admissibilité, vous passerez les épreuves d'admission.
 

L'épreuve d'admission

 
Elle se compose de 3 épreuves :
 
  • Sportives (lancer de poids, course) ;
  • Tests psychotechniques + entretien avec un psychologue ;
  • Entretien avec un jury sur un thème choisi lors de l'inscription.
 

La formation à l'ENAP (Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire) d'Agen

 
Vous vous êtes préparé sérieusement au concours et vous êtes reçu au concours de Surveillant Pénitentiaire ? Bravo !
 
Vous allez maintenant être formé au sein de l'ENAP pendant 8 mois.
 
Pendant la période de formation à l'école d'Agen (Lot-et-Garonne) vous percevrez une rémunération (1.200 euros nets par mois) et une prime de stage.
 
Il s'agit d'une formation comprenant des cours théoriques et des cours pratiques : 
  • Théoriques : notamment droit, sciences humaines et criminelles, management et études des règles pénitentiaires européennes (RPE) ;
  • Pratiques : sport, mise en situation, apprentissage du tir…
 
Un contrôle continu est prévu tout au long de la formation.
 
L'administration pénitentiaire représente à elle-seule un vivier de 13 métiers différents. L'ENAP forme à tous ces métiers et intervient régulièrement pour les formations de perfectionnement ou pour préparer à une promotion interne.

Débouchés et évolutions pour le métier de Surveillant(e) Pénitentiaire

 

Où exercer en tant que Gardien(ne) de Prison ?

 
S'il a été bien noté lors de sa formation à l'ENAP, le Surveillant Pénitentiaire aura plus de chances de travailler dans un établissement de son choix mais son affectation est aussi fonction des places à pourvoir.
 
En France, il existe 187 établissements pénitentiaires (prisons et établissements pour mineurs, maison centrale, …)
 

Quelles sont les évolutions de carrières envisageables pour un Surveillant Pénitentiaire ?

 
Le Surveillant Pénitentiaire peut évoluer dans le métier et devenir ensuite Surveillant Brigadier, puis Premier Surveillant.
 
Sa carrière est toujours évolutive puisqu'il pourra ensuite atteindre les échelons de Major, Lieutenant, voire Capitaine puis Commandant. Il peut aussi choisir de se former dans un des 13 métiers auxquels forme l'ENAP, grâce à la formation continue.
 
Certaines fonctions spécialisées peuvent leur être proposées par sélection interne comme moniteur de sport, formateur, etc.
 

Contexte métier de Surveillant(e) Pénitentiaire

 
A titre d'exemple, il fallait pourvoir en 2016, 1500 postes de Surveillants de Prison. Entre les évolutions de carrières et les départs à la retraite, les mutations et autres, les postes à pourvoir sont nombreux. La France fait état de manque de places dans certaines prisons et avec la possible construction de nouveaux établissements ou l'agrandissement des lieux existants, la demande en surveillance ne peut que s'adapter à l'évolution du milieu carcéral.
« Une main de fer dans un gant de velours », ainsi pourrait-on qualifier le métier de Surveillant Pénitentiaire. Capable d'autorité et de rigueur, le Gardien de Prison a également pour mission de servir d'interface entre les demandes des détenus et sa hiérarchie. Il collabore avec son équipe et avec d'autres professionnels afin de s'assurer que le détenu aura toutes les chances de réussir sa réinsertion en sortant de prison. Homme ou femme de sécurité et d'autorité, il ou elle a aussi une bonne aisance relationnelle et une grande disponibilité pour l'exercice de son métier.