Comment devenir gendarme ?

75 votes : 4.2
Si vous avez toujours rêvé de devenir Gendarme pour exercer un métier destiné à protéger la population et à faire respecter la loi, vous trouverez certainement au sein de la Gendarmerie Nationale, la profession qui correspond à vos aspirations.
 
Que vous aimiez travailler dans une administration et avoir un métier de bureau ou, tout au contraire, que vous soyez à la recherche d'un métier riche en contacts qui permette d'aller au-devant de la population, un métier qui bouge et s'exerce en extérieur, la Gendarmerie offre de nombreux types de postes répondant à toutes ces envies pour un candidat ayant une vocation solide et un réel esprit d'engagement. Avec un effectif de 155 000 personnes dont 20 % de femmes, la Gendarmerie Nationale recrute chaque année de nouveaux candidats. Elle offre des emplois stables, de belles perspectives d'évolution et la possibilité de monter en grade tout au long d'une carrière. Le Gendarme est un militaire qui, avec son statut de fonctionnaire, peut évoluer au sein des rangs de la Gendarmerie par voie de concours.
 
Une fois entré dans la Gendarmerie, il pourra changer de métier en optant pour des spécificités de son choix, en devenant par exemple cavalier de la Garde Républicaine, Gendarme du GIGN ou Gendarme de haute montagne… Des formations sont dispensées à l'entrée de la Gendarmerie et tout au long d'une carrière.
 
Choisir de devenir Gendarme peut se faire avec ou sans le Bac. C'est aussi un métier qui est ouvert à des adultes salariés souhaitant changer de métier et intégrer le corps de la Gendarmerie par le biais d'une reconversion professionnelle.

Les missions du gendarme

 
Le Gendarme est amené à exercer deux types de missions principales :
 
  • Assurer la sécurité des personnes et l'ordre public en général ;
  • Assurer un travail de Police Judiciaire (environ 40 % du temps).

Missions d'ordre public

 
Ces missions sont le plus souvent confiées aux Gendarmes Mobiles et peuvent se situer aussi bien en France que dans l'outre-mer ou à l'étranger avec les Opex (opérations extérieures). Les Gendarmes Mobiles font un travail équivalent à celui des CRS (pour la Police Nationale).
 
L'ordre public et la sécurité des citoyens passent par diverses actions de terrain :
 
  • Être présent sur le devant de la scène des manifestations pour prévenir les débordements ou les émeutes ;
  • Assurer une présence sur les lieux de problèmes de délinquance (trafics, etc.) ;
  • Participer à des opérations spéciales pour la lutte contre le terrorisme (exemple : opération Vigipirate) ;
  • Escorte de personnes ;
  • Protection de sites sensibles ou des monuments de la nation ;
  • La sécurité publique passe aussi par le secours 24h/24h aux personnes en difficultés ;
  • Le Gendarme participe aussi à des missions de renseignements.
  •  

Missions de Police Judiciaire

 
Ses missions sont axées sur le constat des infractions et la recherche d'indices et de preuves.
 
Les enquêtes judiciaires sont parfois très longues et il faut avoir de la patience pour mener à bien de telles missions. Le Gendarme doit avoir le sens de l'observation, un esprit rigoureux et ordonné pour pouvoir collecter les preuves nécessaires à toutes les enquêtes.
 
La Gendarmerie dispose de plusieurs brigades et, dans le cas des missions de Police Judiciaire, elle opère sous contrôle de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) et de la BLAT (Brigade de Lutte Antiterrorisme) pour toutes les missions qui sont en lien avec le terrorisme.

Une gamme de métiers répondant à tous les goûts

 
Vous aimez les métiers qui offrent l'opportunité de travailler en extérieur, d'être sur le terrain, d'aller au-devant du public ? Ou, au contraire, vous préférez un métier plus technique ou administratif ?
 
La Gendarmerie offre un choix important de métiers répondant à toutes les aspirations. Elle se compose en effet de 2 catégories que sont :
 
  • La Gendarmerie opérationnelle qui travaille au contact direct de la population en assurant des missions préventives et de protection. Elle s'occupe aussi de missions de police judiciaire ;
  • La Gendarmerie administrative et technique qui s'occupe plus spécifiquement d'administration, de gestion du personnel, de missions techniques, etc.
Passer le concours de la Gendarmerie, pourra vous permettre par la suite, de devenir : gendarme mobile, gendarme à cheval, gendarme plongeur, gendarme du GIGN, gendarme de haute montagne, gendarme en unité de recherche, etc. et bien d'autres métiers.
 
Vous pourrez, dans un premier temps, entrer dans la Gendarmerie en passant le concours de GAV (Gendarme Adjoint Volontaire) ou le concours de SOG (Sous-officier de Gendarmerie), selon votre âge et votre niveau d'études.
 
Quel que soit votre grade à l'entrée, retenez que tout au long d'une carrière de gendarme, les échelons amènent le Gendarme à un meilleur salaire et un choix de métiers évolutifs.
 
Il est aussi possible qu'un candidat choisisse d'intégrer la Réserve en devenant Réserviste de Gendarmerie

Les qualités requises pour devenir gendarme

 
Si certaines compétences techniques liées spécifiquement au métier de Gendarme sont acquises lors de la formation, il est toutefois conseillé d'avoir certaines compétences et des qualités personnelles pour intégrer le métier de Gendarme.
 
La vocation pour le métier est bien sûr essentielle ainsi que le sens de l'engagement, mais on vous demandera également :
 
  • D'être disponible : comme tous les métiers du corps militaire, vous pourrez être appelé à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit si les circonstances l'exigent. Il est également fréquent de travailler le week-end et les jours fériés ;
  • D'avoir le sens de l'organisation et une certaine rigueur dans vos tâches quotidiennes ;
  • D'être discipliné, de savoir respecter les ordres venant de la hiérarchie ;
  • De savoir observer la discrétion dans vos missions quotidienne (devoir de réserve) ;
  • D'être en bonne santé (validation par un contrôle médical au moment du concours d'entrée) et d'avoir une excellente condition physique car le métier de Gendarme nécessite un entraînement sportif rigoureux et quotidien pour être toujours apte sur le terrain en toutes circonstances.
  • De ne pas être émotionnellement fragile et d'avoir une bonne résistance au stress car certaines situations peuvent s'avérer éprouvante et le métier nécessite une excellente santé mentale.
  • D'avoir un bon esprit d'équipe car c'est un métier où le travail en collaboration avec sa hiérarchie et ses collègues est quotidien ;
  • De savoir garder le contrôle de soi.

Les avantages et contraintes du métier de gendarme

 
Pour aller plus avant et trouver mon métier, je peux me demander « pourquoi devenir gendarme ? ». Face à de possibles hésitations, nous recensons ici les avantages du métier de Gendarme.
 

Les avantages du métier

 
Devenir gendarme c'est choisir un métier qui vous offre beaucoup d'avantages, notamment :
 
  • Vous optez pour un métier passionnant et dynamique ;
  • C'est une profession basée sur l'action,
  • Il n'y a pas de routine,
  • Vous choisissez un métier à responsabilités dans l'optique de faire respecter les lois de la nation,
  • C'est un travail qu'il est possible d'exercer sur la métropole et en outre-mer,
  • La Gendarmerie offre un large éventail de spécialités et de métiers,
  • Devenir Gendarme c'est exercer un métier valorisant et reconnu,
  • Vous choisissez une profession en contact avec la population,
  • Il s'agit d'un métier d'appartenance à une force militaire
  • Il n'y a pas de condition de diplôme pour se présenter au concours (GAV),
  • Une formation rémunérée est ouverte à tous ;
  • Vous optez pour un emploi stable, avec une réelle évolution de carrière,
  • Le salaire est motivant et le métier offre de nombreux avantages (logement de fonction gratuit, 9 semaines de congés payés, allocation pour l'alimentation et réduction du tarif transport SNCF…) ;
  • Pas de discrimination dans la profession ;
  • Salaire égal pour les hommes et les femmes ;
  • Coopération et travail d'équipe assurent une certaine cohésion du corps de Gendarmerie ;
  • Un entrainement sportif régulier dans le travail permet de conserver une bonne forme physique.
 

Les contraintes du métier

 
  • Le métier demande de l'engagement et de la disponibilité.
  • Il faut avoir une bonne forme physique de façon générale pour le métier de Gendarme et pour certains autres métiers de la Gendarmerie, on vous demandera même un très bon niveau sportif (exemple : Gendarme Mobile, motard de la Gendarmerie…).
  • Les horaires peuvent amener le Gendarme à travailler les week-ends et jours fériés mais il existe des compensations (exemple : primes).
  • Il est important d'avoir la vocation pour le métier et ne pas perdre de vue que certaines spécialités que vous pourrez choisir en fonction des perspectives d'évolution de carrière, peuvent être des métiers à risques nécessitant un certain sang-froid (exemple : Gendarme du GIGN).

Niveau d'études et conditions pour suivre une formation de gendarme

 

Présenter le concours de Gendarme Adjoint Volontaire

 
Pour vous présenter au concours de GAV (Gendarme Adjoint Volontaire), vous pourrez le faire sans diplôme.
 
Vous devrez aussi rassembler un certain nombre de critères :
 
  • Être de nationalité française ;
  • Avoir entre 17 ans et 26 ans l'année de votre candidature ;
  • Avoir une très bonne santé être apte physiquement (visite médicale de contrôle à la Gendarmerie) ;
  • Avoir effectué vos obligations militaires ;
  • Avoir la taille réglementaire (homme ou femme) pour passer le concours de GAV APJA ;
  • Réussir tous les tests de sélection.
 

Présenter le concours de Sous-officier de Gendarmerie

Pour vous présenter au concours de SOG (Sous-officier de Gendarmerie) vous devez avoir un niveau Bac ou plus.
 
Vous devrez aussi rassembler un certain nombre de critères :
 
  • Avoir entre 18 ans et 35 ans maximum lors de votre inscription au concours ;
  • Casier judiciaire vierge (pas de condamnation et une bonne moralité avérée) ;
  • Jouir de vos droits civiques ;
  • Être en bonne santé et physiquement apte au métier ;
  • Ne pas vous être présenté plus de 3 fois au concours (d’où l’intérêt d’être bien préparé aux épreuves des concours).


Que ce soit pour le concours de GAV ou celui de SOG, vous devez vous préparer bien en amont de l'examen. En effet, il ne s'agit pas d'avoir la moyenne mais d'être parmi les meilleurs puisque le principe du concours est de sélectionner les meilleurs candidats pour un nombre de places limitées.
 
Que vous soyez étudiant ou salarié en reconversion professionnelle, ces concours vous sont ouverts. Dans les deux cas, la préparation est essentielle pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.
 
Travailler de chez soi avec quelques livres n'est pas suffisant, il faut se faire aider par des professionnels. Cela peut se faire avec un enseignement en présentiel ou par l'intermédiaire d'une école de formation à distance. Dans le deuxième cas, cela permet aux personnes salariées, de se préparer le soir et le week-end en travaillant depuis chez elle.
 
Ces écoles mettent les élèves dans les conditions du concours et travaillent sur toutes les matières qui sont présentées lors de ces concours.

Formations pour devenir gendarme

 
Il existe plusieurs accès pour devenir Gendarme et exercer le métier qui vous plait.
 
Il est possible de passer le concours externe de Sous-Officier de Gendarmerie, si vous avez le niveau d'études requis et si vous répondez à tous les critères.
 
Mais si vous n'avez pas le Baccalauréat, vous pouvez vous présenter au Concours de Gendarme Adjoint Volontaire, et, en cas de réussite, vous serez formé en interne sur le métier de Gendarme. De là, vous pourrez passer le concours interne de SOG au bout de cinq ans.
 
Quel que soit le concours que vous visez, vous devrez être bien préparé et vous sentir à l'aise le jour J. Les épreuves sont chronométrées et cette donnée ainsi que l'état d'esprit que certains candidats peuvent avoir (perte de leurs moyens, angoisse, peur de l'échec) sont susceptibles d'être une cause d'échec, même si vous avez travaillé.
 
Les écoles de formations qui préparent ces concours aident à bien se préparer pour arriver plus serein le jour de l'examen.
 
Outre les épreuves théoriques (QCM de culture générale, tests de grammaire et orthographe, tests de personnalité…), il existe aussi des épreuves physiques également chronométrées.
 
Il faut souligner que non seulement les écoles de formation en présentiel ou à distance qui préparent les examens théoriques (exemple : EFM Fonction publique pour se préparer depuis chez soi) vous offrent une solide base en vue de la réussite, mais vous pouvez aussi vous entrainer avec un coach sportif privé pour les épreuves physiques, ou si vous habitez dans le département de la Haute-Garonne, vous pourrez vous adresser au CEPSI qui prépare ce type d'épreuves sportives.

Que se passe-t-il après le concours ?

 
Vous voilà parmi les premiers et votre place est prête pour vous recevoir dans le corps de la Gendarmerie Nationale. Bravo, si vous avez réussi le concours mais, la formation va se poursuivre.
 
Vous êtes Gendarme Adjoint Volontaire et vous suivez une formation rémunérée pour apprendre tous les rouages du métier. Pendant 5 années, l'occasion vous est donnée de vous former et d'appréhender votre métier. Au bout de ces 5 années, vous pouvez choisir de vous spécialiser dans l'un ou l'autre métier de la Gendarmerie Nationale ou décider de retourner dans la vie civile.

Débouchés et évolutions pour le métier de gendarme

 

Où exercer en tant que Gendarme ?

 
Certains métiers de la Gendarmerie Nationale s'exercent plutôt dans les grandes agglomérations, tandis que d'autres sont possibles un peu partout. En agglomération, on trouve les Gendarmes Mobiles, les Gendarmes à moto, etc.
 
Bien entendu, si vous voulez exercer le métier de Gendarme de Montagne ou Gendarme de Haute-Montagne, vous serez plutôt basé dans les Alpes, les Pyrénées ou le Jura. De même, les Gendarme à cheval ou Gendarme dans la prestigieuse Garde Républicaine, vous serez spécifiquement basé sur Paris ou aux abords des lieux touristiques (exemple : surveillance des plages en été)…
 
Votre rêve est de travailler comme Gendarme Maritime ? Vous serez basé sur l'un des principaux ports français.
 
Le métier de Gendarme couvre cependant tout le territoire national. Il peut aussi être envoyé en Outre-mer ou opérer à l'étranger, selon les cas.

 

Quelles sont les évolutions de carrières envisageables pour un gendarme ?

 
Intégrer la Gendarmerie Nationale, c'est avoir la chance de bouger et d'évoluer. Les échelons et grades permettent à un élément motivé de pouvoir évoluer tout au long de sa carrière. En outre, la Gendarmerie Nationale forme régulièrement ses effectifs et leur permet d'évoluer en changeant par exemple de spécificité, en passant des concours internes, etc. Si un Gendarme peut débuter sous les ordres de quelqu'un, il peut raisonnablement envisager de pouvoir un jour encadrer une équipe et d'avoir plus de responsabilités.

 

Contexte métier de gendarme

 
La Gendarmerie recrute chaque année puisqu'il est notamment nécessaire de remplacer les effectifs qui partent à la retraite.
 
Il ne faut pas oublier que la Gendarmerie Nationale représente un vivier de plus de 400 métiers différents et que les évolutions ou changements de métiers sont possibles dans ce corps militaire et même assez courants.

 
Faire le choix de devenir Gendarme c'est opter pour une carrière valorisante où la sécurité de l'emploi est bien réelle. Avec un éventail d'environ 400 métiers différents, la Gendarmerie Nationale offre à ses recrues l'opportunité d'évoluer rapidement dans ses rangs tout en exerçant un métier passionnant qui permet au fil des années de monter en grade et d'accéder à plus de responsabilités.