Devenir lieutenant pénitentiaire

Devenir lieutenant pénitentiaire, le choix d'un métier d'engagement 

279 votes : 4.3
​​

Le lieutenant pénitentiaire est un fonctionnaire de catégorie B soumis au code de déontologie du service public pénitentiaire. Dans un établissement pénitentiaire, il assure l’interface entre la détention, les surveillants et la direction. Son rôle est essentiel pour la sécurité et le bon fonctionnement des prisons.

Description du métier :

Quelles sont les missions du lieutenant de l'administration pénitentiaire ?

Le lieutenant de l'administration pénitentiaire a pour mission de superviser et d'encadrer le personnel des établissements pénitentiaires. Cela inclut la direction et la coordination des équipes de surveillants, ainsi que la planification et l'organisation des tâches quotidiennes pour maintenir un environnement sécurisé et ordonné.

Il est également responsable de la sécurité et de l'ordre au sein de l'établissement. Il doit garantir la sécurité des détenus, du personnel et des installations, gérer les incidents et les situations de crise, et effectuer des rondes de surveillance et des inspections régulières pour prévenir tout problème potentiel.

La gestion des détenus constitue une autre mission déterminante. Le lieutenant supervise les mouvements des détenus, tels que les transferts, les activités et les sorties, tout en veillant au respect des règles et des règlements internes. Il doit aussi gérer les conflits et les comportements problématiques pour maintenir une atmosphère disciplinée.

Par ailleurs, il est de sa responsabilité de faire appliquer les procédures disciplinaires et administratives. Il doit mettre en œuvre ces procédures de manière équitable et s'assurer que les droits des détenus sont respectés à tout moment.

Le lieutenant sert de lien de communication entre les différents services de l'établissement, tels que la santé, l'éducation et le travail. Il rentre en contact avec les familles des détenus, les avocats et d'autres intervenants extérieurs pour assurer une bonne communication et coopération.

La formation et le développement du personnel sont aussi sous sa supervision. Il participe activement à la formation continue du personnel, promouvant les bonnes pratiques et les évolutions réglementaires pour améliorer constamment les standards de l'établissement.

Enfin, il est chargé de la rédaction de rapports détaillés sur les incidents, les inspections et les opérations courantes. Il doit tenir à jour les dossiers administratifs et disciplinaires, assurant ainsi une documentation précise et complète de toutes les activités au sein de l'établissement pénitentiaire.

Quelles sont les compétences pour être lieutenant pénitentiaire ?

Pour être lieutenant de l'administration pénitentiaire, il est essentiel de posséder des compétences solides en leadership. Cela inclut la capacité à diriger et à motiver une équipe, à prendre des décisions rapidement et de manière éclairée, ainsi qu'à gérer les conflits de manière efficace.

Les compétences en communication sont également cruciales. Un lieutenant doit avoir d'excellentes compétences en communication orale et écrite, être capable d'interagir efficacement avec les détenus, le personnel et les intervenants extérieurs, et faire preuve d'écoute active et d'empathie.

Une bonne connaissance des procédures et des réglementations est indispensable. Le lieutenant doit maîtriser les lois et les règlements relatifs à l'administration pénitentiaire et comprendre les procédures disciplinaires et administratives qui régissent l'établissement.

La gestion du stress est une compétence clé pour ce poste. Il est important que le lieutenant puisse maintenir son calme dans des situations de crise ou sous pression, et fasse preuve de résilience émotionnelle pour gérer le stress quotidien.

Le sens de l’organisation joue un rôle tout aussi important. Un lieutenant doit être compétent en planification et en organisation des tâches quotidiennes, ainsi qu'en gestion efficace du temps et des priorités pour assurer le bon fonctionnement de l'établissement.

Les compétences en résolution de problèmes sont également nécessaires. Le lieutenant doit être capable d'identifier rapidement les problèmes et de trouver des solutions efficaces, faisant preuve d'un esprit analytique et de la capacité à prendre des décisions basées sur des faits.

Enfin, l'engagement envers la formation continue et le développement professionnel est primordial. Le lieutenant doit être capable de transmettre ses connaissances et de participer activement à la formation du personnel pour maintenir un niveau élevé de compétence et de professionnalisme au sein de l'équipe.

Quel est le salaire d'un lieutenant pénitentiaire ?

Les lieutenants pénitentiaires sont rémunérés sur la base d’une grille indiciaire (traitement au 01/01/2024 hors heures supplémentaires et primes). Leur salaire varie en fonction de son grade et de son ancienneté.

En début de carrière, un lieutenant pénitentiaire élève touchera 1 429€. Puis une fois en poste, il peut gagner entre 1 865 et 3 175 euros nets par mois. Les lieutenants/capitaines pénitentiaires ont une rémunération qui oscille entre 1 965 et 3 264 euros nets par mois. Quant aux commandants pénitentiaires, leur salaire se situe entre 2 646 et 3 824 euros nets par mois.

Évolution du salaire d'un lieutenant pénitentiaire

Ces chiffres montrent que la rémunération des lieutenants pénitentiaires peut évoluer de manière significative avec l'expérience et les promotions.

Source : lajusticerecrute.fr

​​

Le recrutement par concours des lieutenants pénitentiaires 

Les lieutenants pénitentiaires sont recrutés par concours :

Concours externe :

Les prérequis :

 

Le concours externe est ouvert aux titulaires, de nationalité française, d’une licence 2 (DEUG) ou d’un diplôme équivalent, car le grade lieutenant relève de la catégorie B de la Fonction Publique.

Sinon, les candidats doivent être âgés de 40 ans au plus au 1ᵉʳ janvier de l’année du concours et remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice des fonctions.

De plus, ils doivent jouir de leurs droits civiques, détenir un casier judiciaire vierge (ou dont les mentions portées au bulletin n°2 sont compatibles avec l’exercice des fonctions) et être en règle au regard des obligations du service national.

Les inscriptions aux concours de 2024 :

 

Pour le concours de lieutenant pénitentiaire 2024, les inscriptions se sont déroulées du lundi 18 septembre 2023 au vendredi 10 novembre 2023 inclus.

Aucune date n'est avancée pour le prochain concours. Des doutes sont émis quant à son maintien, suite à la réforme de la Justice en cours. Selon Wikipédia, "Depuis le 1er janvier 2024, le corps de commandement du personnel de surveillance est constitué d'officiers pénitentiaires recrutés au grade de capitaine et pouvant évoluer jusqu'à celui de commandant divisionnaire."

Les épreuves du concours :

 

Le concours comporte plusieurs épreuves écrites et orales :

  • Les épreuves écrites d'admissibilité comprennent une dissertation sur un sujet d'ordre général et une composition portant sur le droit administratif, le droit pénal et la procédure pénale, ou la réglementation pénitentiaire.
  • Les épreuves d'admission consistent en une épreuve physique et 2 épreuves orales :
    • Un entretien avec un jury visant à évaluer les compétences et motivations du candidat,
    • ainsi qu'une épreuve portant sur un sujet contemporain. 
 

Les dernières épreuves d'admissibilité et d'admission ont pris place sur le 1er trimestre 2024, avec la publication de la liste des 21 candidats admis le 5 avril 2024.

Concours interne :

Le concours interne est ouvert quant à lui aux fonctionnaires de l’État justifiant de 4 années de services effectifs. Seules les épreuves d'admissibilité différent : il ne s'agit pas d'une dissertation de culture générale, mais de la rédaction d’une note de synthèse à partir de documents fournis. 32 candidats ont été admis au concours de 2024.

La formation pour les lauréats du concours lieutenant de l'administration pénitentiaire

Après leur admission, les lauréats suivent une formation rémunérée d’un an en alternance dispensée par l’Enap (École nationale d’administration pénitentiaire) et sont affectés dans différents établissements en fonction de leur rang de classement.

Les évolutions de carrière d'un lieutenant pénitentiaire

La promotion interne vers un grade supérieur :

  1. Capitaine Pénitentiaire : Après plusieurs années d'expérience, un lieutenant peut passer des examens ou concours internes pour accéder au grade de capitaine pénitentiaire. Les capitaines ont des responsabilités accrues, supervisent des équipes plus larges et peuvent être en charge de plusieurs services au sein d'un établissement pénitentiaire.
  2. Commandant Pénitentiaire : Les capitaines expérimentés peuvent ensuite aspirer à devenir commandants pénitentiaires. Ce grade supérieur implique des responsabilités de gestion à l'échelle de l'établissement, et parfois même à une échelle régionale, avec la supervision de plusieurs établissements.
 

Avoir des fonctions spécifiques :

  1. Directeur d’Établissement : Les lieutenants pénitentiaires ayant acquis une solide expérience et démontré leur aptitude à gérer des équipes et des situations complexes peuvent se diriger vers des postes de direction, comme celui de directeur adjoint puis de directeur d'établissement pénitentiaire dans des prisons à petits effectifs (200 places). Ces rôles impliquent la gestion globale de l'établissement, la coordination avec les autorités judiciaires et la mise en œuvre des politiques pénitentiaires.
  2. Formateur à l'ENAP (École Nationale d'Administration Pénitentiaire) : Avec une expertise solide, certains lieutenants pénitentiaires peuvent devenir formateurs à l'ENAP, où ils participent à la formation des nouvelles recrues et partagent leur expérience et leurs compétences.
 

La mobilité fonctionnelle vers d'autres spécialisations :

Les lieutenants pénitentiaires peuvent également évoluer vers d'autres services du ministère de la Justice ou d'autres administrations publiques. Cette mobilité fonctionnelle permet d’enrichir leur parcours professionnel et d'acquérir de nouvelles compétences dans des contextes variés.

Certains officiers peuvent se spécialiser dans la gestion des ressources humaines, en occupant des postes liés à la formation, au recrutement, ou à la gestion des carrières.

D'autres peuvent se spécialiser dans les services de sécurité ou de renseignements pénitentiaires, où ils jouent un rôle crucial dans la prévention des incidents et la sécurité des établissements.

La formation et le développement continu :

Pour encourager ces évolutions, des formations continues sont proposées tout au long de la carrière. Ces formations permettent aux lieutenants et autres officiers de développer leurs compétences et de s’adapter aux nouvelles exigences de leur métier.

En résumé, la carrière d’un lieutenant pénitentiaire peut évoluer de manière positive grâce aux promotions internes, aux spécialisations et à la mobilité fonctionnelle, offrant ainsi de nombreuses opportunités de progression professionnelle au sein de l'administration pénitentiaire. C'est pourquoi certaines carrières commencent par l'obtention du concours de surveillant pénitentiaire, qu'il faut préparer pour le réussir