Comment devenir Assistante de service social

75 votes : 4.2
Pourquoi devenir Assistante de Service Social ? Vous avez toujours aimé aider les autres, vous avez de la patience, vous aimez dénouer les situations complexes, vous avez un sens des responsabilités indiscutable : c'est peut-être une raison qui pourra motiver votre choix. Le métier d'Assistante Sociale est une profession enrichissante, avec de nombreux contacts. Devenir travailleur social, c'est exercer un métier au plus proche de l'humain tout en choisissant une profession qui offre de très nombreux débouchés.

Comment devenir Assistante Sociale ?

 
L'Assistant Social effectue un travail social particulièrement varié et un métier passionnant. Son but premier est d'aider les autres. Pour ce faire, l'Assistante de Service Social (ASS) assiste les personnes en difficulté pour trouver des solutions. Le public en demande d'aide peut être un individu, une famille ou un groupe.
 
Par une démarche éthique et dans le respect de la déontologie et du secret professionnel lié à sa fonction, l'Assistante Sociale exerce de nombreuses missions au cours d'une journée : accueil, accompagnement, mise en place de solutions adaptées, gestion de dossiers, médiation avec d'autres organismes, travail avec des équipes pluridisciplinaires, aide à la réinsertion sociale ou professionnelle, etc.
 
Pour exercer le métier d'Assistante de Service Social, il faut avoir des qualités d'écoute, de patience, d'empathie et savoir prendre des initiatives pour trouver des solutions rapidement. Le secret professionnel doit toujours être observé dans ce métier. Il est également impératif d'avoir validé le DEASS (Diplôme d'Etat d'Assistant de Service Social) après une formation de 3 ans dans une école préparant à ce futur métier.
 
Ce métier offre de nombreux avantages et vous permettra de travailler, tant dans la fonction publique que dans un établissement privé. Les perspectives d'évolution de carrière sont également nombreuses dans le métier d'Assistante Sociale.
 
Ce métier est accessible par la formation initiale après le baccalauréat. Mais si vous êtes salarié ou demandeur d'emploi (projet de reconversion professionnelle), il est tout à fait possible de devenir Assistante Sociale par le biais de la formation continue.

Les missions de l'Assistante de Service Social

 
Que fait une Assistante Sociale ?
 
Le travail quotidien d'une Assistante Sociale est très varié. Il dépend de son lieu de travail et consiste à aider un public en demande d'aide dans différents domaines : travail, famille, problèmes financiers, problèmes liés au couple, à la scolarité des enfants, des jeunes, problèmes de logements, d'insertion sociale, etc.
 
Les missions de l'Assistante de Service Social sont par exemple :
 
  • Mission de conseil : comment faire face à certaines difficultés, comme organiser un budget familial pour les personnes en situation de précarité financière, comment remplir un dossier scolaire pour les enfants, etc.
  • Mission d'écoute : la première qualité attendue d'une Assistante Sociale est de savoir écouter et de recevoir certaines informations même très personnelles, dans le respect de la confidentialité et de la déontologie de son métier ;
  • Mission d'information : sa formation lui permet de connaitre de nombreux réseaux et les dynamiques institutionnelles ce qui la met en situation de pouvoir informer le public sur ses droits sociaux, sur les dispositifs d'accès au logement, sur ses droits médicaux ou encore les dispositifs de formation en vigueur ;
  • Solutions et médiation : l'Assistante Sociale écoute les problématiques de chacun afin de proposer ensuite des solutions adaptées. Elle pourra orienter les personnes vers certains lieux d'accueil spécialisés et jouer un rôle de médiatrice.
  • Mission d'accompagnement : il peut s'avérer nécessaire que l'Assistante Sociale se déplace auprès des personnes. C'est notamment le cas pour les personnes qui ont des problèmes pour se déplacer (personnes âgées ou en situation de handicap). Parfois, elle assure par ailleurs des missions de consultations dans les quartiers ;
  • Missions administratives : dans son métier, l'Assistante de Service Social est capable de travailler sur plusieurs dossiers et doit en assurer un suivi pour que les situations avancent. Elle est amenée à échanger pour résoudre certaines problématiques avec l'ensemble des travailleurs sociaux. L'ASS rédige aussi des comptes-rendus ;
  • Missions de contrôle : pour bien analyser la situation et faire évoluer un dossier, un ASS peut aussi avoir à contrôler certaines données. Par exemple, si l'Assistante Sociale travaille pour trouver des solutions de logements, elle pourra vérifier le bon état d'un logement libre et s'assurer que la personne qui va y être accueillie pourra évoluer dans un logement salubre.
  • Mission d'élaboration et de conduite de projets d'accompagnement social ;
  • Mission de conseil auprès d'élus, d'institutions, de partenaires, etc.
Elle est souvent amenée à travailler avec une équipe pluridisciplinaire. Ses objectifs visent à améliorer les conditions de vie des personnes et des familles tant sur le plan sanitaire, social, familial, économique, culturel ou professionnel.
 
Les femmes sont plus nombreuses dans le métier (90 %) mais le métier est accessible aux hommes également.

Les qualités requises pour devenir Assistante de Service Social

 
Pour exercer le métier d'Assistante Sociale, il faut avoir envie d'aider les autres comme tout travailleur social. L'ASS devra normalement avoir certaines qualités personnelles qui viendront compléter des compétences professionnelles acquises pendant ses années de formation.
 

Qualités personnelles requises 

  • Avoir de la patience ;
  • Savoir être à l'écoute ;
  • Etre optimiste ;
  • Avoir le sens des responsabilités ;
  • Etre capable de prendre des initiatives ;
  • Savoir faire preuve d'empathie ;
  • Etre capable de trouver des solutions rapidement (réactivité) ;
  • Faire preuve de discrétion (secret professionnel de la fonction) ;
  • Avoir un très bon équilibre psychologique et ne pas s'impliquer personnellement ;
  • Savoir instaurer un climat de confiance avec les personnes dont elle s'occupe.
 

Compétences professionnelles

Formée sur 3 années et ayant validé son Diplôme d'Etat d'Assistante de Service Social (DEASS), l'ASS a une bonne connaissance en droit. Elle peut d'ailleurs, après sa formation se spécialiser davantage en droit de l'enfance, droit du travail, etc. selon le secteur dans lequel elle choisit d'exercer.

 
Elle doit aussi avoir un bon relationnel et pouvoir orienter les personnes en situation difficile vers des services compétents (exemple : avocat, juriste, aide à l'enfance, aide au logement). Les démarches administratives sont souvent urgentes et nécessitent de la part de l'ASS de savoir comment traiter au mieux et au plus vite chaque situation.
 
Etant souvent amenée à se déplacer au domicile des personnes, l'Assistante Sociale doit avoir son permis et avoir un véhicule personnel pour se déplacer facilement.
Les avantages et contraintes du métier d'Assistante Sociale
 

Les avantages du métier 

  • Métier qui offre un épanouissement personnel ;
  • Métier enrichissant qui permet d'aider les autres ;
  • Cette profession peut s'exercer dans le secteur public et offrir la sécurité de l'emploi ;
  • Il est également possible de travailler dans un établissement du privé. Les ASS du privé sont le plus souvent recrutées directement en CDI ;
  • Le métier est évolutif et offre de belles perspectives d'évolution ;
  • Le métier est très varié : l'ASS peut travailler auprès de personnes âgées, d'enfants en difficulté, de familles en situations précaires, de femmes séparées cherchant à se réinsérer dans la société, etc. C'est un métier qui permet d'exercer auprès de tous types de publics en recherche d'assistance et de soutien ;
  • Le secteur du travail social est en demande constante de personnel et c'est un domaine qui recrute ;
  • C'est un métier qui permet de faire de nombreuses rencontres et de s'enrichir par le contact humain ;
  • Si l'ASS a la vocation pour aider les autres, elle trouve entière satisfaction dans un métier qui lui permet souvent de dénouer des situations très compliquées et d'aboutir à des résultats positifs. En ce sens, le métier est particulièrement gratifiant.
  • Le métier d'Assistante de Service Social est accessible sans limite d'âge ;
  • Vous pouvez tenter votre chance et exercer ce métier même si vous avez déjà un autre parcours de salarié ou si vous êtes en recherche d'emploi avec un projet de reconversion professionnelle. Le métier n'est donc pas seulement accessible aux étudiants de la formation initiale mais aussi aux adultes de la formation continue.
 

Les contraintes du métier 

Certains dossiers peuvent demander plus de temps et l'Assistante Sociale peut alors travailler en heures supplémentaires même si, en temps normal elle travaille sur une amplitude de 9h du matin à 18 h avec des pauses réglementaires.
 
Il faut savoir gérer son stress et faire face à des situations qui peuvent parfois s'avérer difficiles psychologiquement. Malgré des situations parfois très dures, l'ASS doit savoir montrer de l'optimisme et faire preuve d'empathie et ne pas se laisser déborder par ses émotions.

Niveau d'études et conditions pour être admis en école d'Assistante Sociale

 

Quel diplôme pour être Assistante Sociale ?

Pour exercer le métier d'ASS, il faut impérativement avoir validé le DEASS (Diplôme d'Etat d'Assistante de Service Social). Ce diplôme de niveau bac + 3 (licence) s'obtient après validation de 180 ECTS (European Credits Transfer System).
 
Il faut se former pendant 3 ans dans une école spécialisée (exemple : Institut Régional de Travail Social) pour préparer ce diplôme d'état.
 

Quelle formation pour être Assistant Social ?

Depuis la réforme, l'entrée en école ne se fait plus par concours mais sur l'examen pointu d'un dossier de candidature, puis un entretien oral. Les demandes d'inscription étant de plus en plus nombreuses, les dossiers sont triés sur le volet et la sélection est stricte. Pour obtenir une place plus facilement, il est conseillé : 
  • De déposer un dossier de candidature dans plusieurs écoles (IRTS/Institut Régional du Travail Social ou ETSUP/Ecole Supérieure de Travail Social) ;
  • De bien préparer son dossier et d'avoir déjà une solide connaissance du secteur social, ce qui passe par le suivi d'une formation type Prépa.
 

Conditions d'inscription

Pour vous inscrire, vous devez être titulaire d'un baccalauréat ou diplôme équivalent.
 
Cependant, vous avez également la possibilité de bénéficier d'une validation de votre expérience professionnelle, de vos études et acquis personnels.
 
Vous pouvez être issu de la formation initiale et, en tant que jeune étudiant vous inscrire après validation du baccalauréat via la plateforme Parcoursup.
 
Cependant, devenir Assistante Sociale peut être un métier vers lequel vous souhaitez vous tourner après avoir eu une expérience professionnelle dans un tout autre domaine. Dans ce cas, vous ferez une reconversion professionnelle dans le cadre de la formation continue. Vous devez alors vous inscrire directement sur le site de l'école choisie pour votre formation (plusieurs inscriptions dans plusieurs écoles sont recommandées).
 

Financement de vos études

Des aides financières pour le paiement des frais de formation sont possibles et différentes selon les cas de figure. Pour un étudiant issu de la formation initiale, il existe des bourses d'études et des financements des Régions selon les cas.
 
Les salariés en formation continue pourront avoir un financement de leur employeur tandis que les demandeurs d'emploi pourront obtenir des aides de Pôle Emploi.
 
L'accès à la formation peut également se faire par la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE). Là aussi, même avec une expérience dans le domaine du travail social, il faudra bien préparer son dossier et suivre une formation pourra aider le candidat à valider son diplôme.
 
Enfin, l'apprentissage permet aussi de préparer son DEASS. Le candidat signe un contrat avec une entreprise et se forme à la partie pratique avec son employeur : il a un statut de salarié et non de stagiaire dans ce cas. Pour les cours théoriques, il les suit à l'école comme les autres étudiants.
 

Comment se préparer et réussir son inscription à l'IRTS ?

Il est important d'avoir déjà des connaissances approfondies sur le travail social et votre futur métier d'Assistante Sociale.
 
Pour cela, il est important de bien se préparer et de faire une Prépa. Vous pouvez choisir une Prépa en présentiel mais faire le choix d'un centre de formation à distance est souvent plus facile dans le cas de salariés qui ont un emploi mais veulent préparer leur projet de reconversion professionnelle. Ils peuvent recevoir leur formation et travailler à distance tout en ayant l'appui d'un suivi pédagogique rigoureux et une préparation leur permettant d'élaborer leur dossier d'inscription avec toutes les chances de succès et de réussir, par ailleurs, leur entretien oral.
 
Les centres de formation (exemple : EFM Santé Social) préparent en une année à toutes les questions essentielles liées au métier de référence et assurent un suivi pédagogique personnalisé qui peut aller au-delà de l'année d'études préparatoire.
 

La formation pour devenir Assistante de Service Social

 

Le DEASS

Une fois que votre dossier a été accepté et que vous avez été accepté dans un établissement (exemple : IRTS (Institut Régional du Travail Social)), vous suivrez une formation de 3 ans qui vous prépare au métier d'Assistante de Service Social.
 
Pour accéder au marché de l'emploi, il vous faudra valider le DEASS (Diplôme d'Etat d'Assistant de Service Social). Ce diplôme, créé en 1932 est préparé dans plusieurs EFTS (Etablissements de Formation en Travail Social) répartis sur tout le territoire, en France et en Outremer et est délivré par le Ministère chargé des Affaires Sociales (Arrêté du 22 août 2018).
 
Quelques exemples d'écoles formant au métier d'ASS :
 
  • IRTS PACA et Corse (Marseille) ;
  • IRTS Normandie Caen (Hérouville Saint-Clair) ;
  • IRTESS Dijon
  • IRTS de Franche-Comté (Besançon) ;
  • IRTS Nouvelle Aquitaine (Talence) ;
  • IRTS Montpellier ;
  • ASKORIA – Site de Rennes ;
  • IRTS Champagne Ardenne (Reims) ;
  • IRTS de Lorraine (Nancy) ;
  • Institut social de Lille
  • IRTS Hauts de France (Grande-Synthe) ;
  • ITS Pierre Bourdieu (Pau) ;
  • IRTS Perpignan ;
  • Ecole Supérieure Européenne de l'Intervention Social (ESEIS Strasbourg) ;
  • ETSUP Paris ;
  • Ecole Normale Sociale (ENS Paris) ;
  • IRTS La Réunion ;
  • IRDTS Cayenne ;
  • Etc.
 

Contenu de la formation

 La formation se répartit sur 3 années et comprend à la fois : 
  • Des cours théoriques ;
  • Une formation pratique (stage ou travail salarié dans le cas de l'apprentissage).
 
Les cours théoriques représentent 1 740 heures de formation abordant 4 grands Domaines de Compétences (DC) : 
  • DC 1 : Maîtrise de l'intervention professionnelle dans le champ du travail social (650 heures) ;
  • DC 2 : Analyse des questions sociales rencontrées lors de l'intervention professionnelle dans le champ du travail social (574 heures) ;
  • DC 3 : Maîtrise de la communication professionnelle (248 heures) ;
  • DC 4 : Connaissance des dynamiques institutionnelles, partenariales et des réseaux (268 heures).
 
Les cours pratiques sont répartis sur 4 périodes de stages sur les 3 ans de formation et représentent 1 820 heures de travail dans une structure sociale.
 
Les domaines de compétences préparent à l'examen final où chaque Domaine de Certification est validé séparément. Pour obtenir chaque validation, le candidat doit obtenir une note égale ou supérieure à 10 sur 20.

A savoir : certains allègements sont possibles. Ils sont étudiés au cas par cas, notamment pour les personnes ayant déjà une expérience significative dans le secteur sanitaire et social, humanitaire, associatif ou pour celles qui ont déjà validé un diplôme en travail sanitaire et social.

Débouchés et évolutions pour le métier d'Assistante Sociale

 

Où exercer en tant qu'Assistante Sociale ?

Les Assistantes Sociales ont la possibilité de travailler dans le service public ou dans certains établissements privés.
 
Un peu plus de 35 000 Assistants de Service Social sont recensés au sein : 
  • des collectivités locales (mairies, écoles…) ;
  • des services de l'Etat (Education Nationale, Justice, Ministère de la Cohésion Sociale) ;
  • des établissements publics comme les hôpitaux ;
  • des associations du secteur Sanitaire/Social ;
  • des organismes de protection sociale (organismes de retraite, caisses d'allocations familiale, assurance maladie…) ;
  • des entreprises industrielles et commerciales (du secteur public ou privé).
Si une bonne partie des recrutements se fait dans le secteur public, il faut savoir que l'ASS pourra entrer en fonction après avoir passé un concours externe ou interne de la fonction publique.
 
Dans le secteur privé, le recrutement se fait par examen professionnalisé réservé en fonction de l'organisme d'embauche. Dans les entreprises du secteur privé, l'ASS travaille au plus près des salariés en difficulté professionnelle pour trouver des solutions adaptées.
 

Les concours internes et externes pour le recrutement d'ASS dans le service public

Le service public recrute beaucoup d'Assistantes de Service Social. Cependant, pour accéder à l'emploi dans un organisme public, vous devrez vous présenter au concours organisé par l'établissement de votre choix (concours externe ou interne). Ces concours sont organisés par les rectorats ou vice-rectorats d'Académie.
 
Le nombre de places étant limité, il est important de bien se préparer pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.
 

Le salaire et évolutions de salaire en tant qu'Assistant Social

Dans le secteur public, la rémunération d'une Assistante Sociale est calculée sur une grille indiciaire qui tiendra compte de son ancienneté. Elle pourra gagner en moyenne, en début de carrière 1 514 euros bruts mensuels. Sa rémunération peut atteindre 2 602 euros bruts mensuels en fin de carrière.
 
Si elle exerce en milieu hospitalier, elle aura un salaire calculé en fonction de la grille indiciaire de la fonction publique hospitalière (de 1 453 euros bruts mensuels à 2 472 euros bruts mensuels en fin de carrière).
 
Si la rémunération est moins intéressante par rapport au secteur privé, le secteur public offre la sécurité de l'emploi et des primes et indemnités qui viennent augmenter la rémunération de base.
 

Les évolutions de carrière possibles pour l'Assistante Sociale

Les évolutions de carrière sont nombreuses et tout dépendra des choix de l'Assistante Sociale. Par exemple, après une ancienneté dans le métier de 3 ans minimum, elle peut tenter de passer le DEIS (Diplôme d'Etat d'Ingénierie Sociale). Si elle réussit, elle pourra obtenir un poste d'encadrement dans le travail social.
 
Le secteur public permet d'obtenir de l'avancement par le système d'échelon. Au bout de 4 ans d'exercice, l'ASS qui est fonctionnaire de catégorie B à l'échelon 5 pourra obtenir une nomination d'Assistante Principale de Service Social.
 
D'autres fonctions s'offrent à l'ASS après une dizaine d'années d'expérience comme par exemple : devenir Conseillère socio-éducative, Conseillère technique de service social ou encore Conseillère du Travail.
 
Grâce aux passerelles permettant aux travailleurs du domaine social d'accéder à d'autres formations (avec dispenses de certains cours déjà abordés), les évolutions de carrière sont nombreuses pour une Assistante Sociale. Elle pourra aussi évoluer vers un poste de Responsable de circonscription d'action social ou encore de Directrice d'Etablissement, etc.
 

Contexte métier d'Assistante Sociale

Le métier d'Assistante de Service Sociale peut s'exercer dans de nombreuses structures et représente un des métiers les plus demandés. Ceci est notamment lié au vieillissement de la population et aux besoins en aide sociale dans les structures d'accueil des personnes âgées. On voit aussi apparaitre de plus en plus de problèmes de précarité liée à la perte d'emploi et/ou à la crise économique. Il faut aussi recruter plus d'Assistantes Sociales pour aider les personnes issues de l'immigration à rédiger des documents et à faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Si les collectivités territoriales recrutent beaucoup d'ASS, le privé embauche aussi. L'Etat recrute de son côté massivement notamment pour l'Education Nationale ou le Ministère de la Justice.
 
Devenir Assistante de Service Social, c'est faire le choix d'exercer un métier enrichissant et passionnant qui permet d'aider les autres et d'évoluer professionnellement dans tous types de secteurs. Ce métier peut déboucher, pour celles et ceux qui le souhaitent, vers des postes d'encadrement. De plus, c'est un métier qui recrute et qui, du fait des nombreux départs à la retraite, devra régulièrement embaucher davantage de personnes motivées et faites pour ce métier.