Comment devenir Accompagnant Educatif Petite Enfance

163 votes : 4.2
Vous aimeriez exercer un métier au contact des jeunes enfants ? Vous avez la vocation et le sens des responsabilités et souhaitez accompagner les tout petits dans leurs apprentissages ? Pourquoi ne pas vous former au métier d'Accompagnant Éducatif Petite Enfance et passer le CAP AEPE, diplôme d'État reconnu dans les métiers de la petite enfance ?
 

Comment devenir AEPE ?

 
Pour s'occuper d'enfants de 0 à 6 ans, il faut valider le diplôme officiel CAP AEPE (Certificat d'Aptitude Professionnel Accompagnant Éducatif Petite Enfance) qui a remplacé le CAP Petite Enfance depuis 2019.
La refonte du diplôme permet aux professionnels de travailler dans plus de structures qu'elles soient individuelles ou collectives, publiques ou privées. Il donne également accès, au moyen de passerelles à d'autres métiers, le but étant de décloisonner les secteurs de l'éducatif, du sanitaire et du social.
 
L'AEPE veille entre autres, à l'hygiène du nourrisson et de l'enfant, accompagne l'enfant dans ses activités quotidiennes d'éveil et d'apprentissage, aide pendant les repas… L'AEPE assure ainsi le bien-être, la propreté et la sécurité des petits enfants. Il travaille avec d'autres professionnels de la petite enfance et assure le relai auprès des parents.
 
Si l'amour des enfants et la vocation pour le métier sont des qualités indispensables requises pour exercer le métier d'AEPE, il faut avoir en plus beaucoup de patience et un grand sens des responsabilités, parmi d'autres qualités indispensables.
 
La formation auprès de structures d'enseignement, notamment à distance pour les salariés en reconversion professionnelle via une école comme EFM Santé Social, et la validation du CAP AEPE valideront quant à elles les compétences techniques requises pour exercer ce métier passionnant et enrichissant.
 

Les missions de l'Accompagnant Éducatif Petite Enfance

 
L'AEPE s’occupe d'enfants dans la tranche d'âge de 0 à 6 ans, ce qui implique des missions très variées car les soins aux bébés sont différents de l'accompagnement pour de jeunes enfants. Savoir répondre au mieux aux besoins de chaque enfant est notamment l’un des objectifs du CAP AEPE.
 
Les missions essentielles de l'AEPE sont :
 
  • Veiller à la sécurité des enfants ;
  • Maintenir un environnement sain et sécure ;
  • S'adapter à chaque âge, chaque caractère et respecter les besoins de l'enfant ;
  • Effectuer des jeux socio-éducatifs pour aider à la socialisation du tout petit ;
  • Organiser des activités d'éveil ;
  • Accompagner la prise des repas et observer les différents temps de repos de la journée ;
  • Favoriser l’autonomie (propreté, repas…) ; L'AEPE assiste l'enfant mais le laisse faire son apprentissage à sa façon. Même s'il sait faire preuve à juste mesure d'autorité, il est cependant plus un compagnon pour l'enfant qui doit expérimenter et apprendre par lui-même.
  • Communiquer avec les parents en créant une véritable coopération, basée sur une confiance réciproque.
Toutes les missions tendent vers un même objectif : favoriser l'épanouissement et l’éveil de chaque enfant.
  Les missions de l'Accompagnant Éducatif Petite Enfance

Les qualités requises pour devenir AEPE

 
Si aimer les enfants est essentiel et va de soi, ce n'est cependant pas la seule qualité humaine qui sera demandée pour exercer ce métier et s'occuper de nourrissons et de petits enfants. D'autres qualités sont exigées et s'assortissent de compétences professionnelles qui sont acquises au cours de la formation pour devenir AEPE.
 

Les qualités humaines

 
Un bon professionnel exerçant comme Accompagnant Éducatif Petite Enfance doit notamment :
 
  • Être patient et ne pas se montrer nerveux lorsqu'un enfant fait une colère. C'est d'autant plus important que le travail peut s'exercer dans un lieu bruyant comme la crèche et qu'il peut être difficile de résister nerveusement toute une journée au bruit ambiant que font les enfants. La patience est donc l'élément clé pour pouvoir conserver le contrôle de soi et rester calme ;
  • Savoir rester courtois et à l'écoute avec les parents ;
  • Avoir un sens des responsabilités très développé et savoir faire face à toutes les exigences du métier d'AEPE avec une grande maturité et ouverture d'esprit ;
  • Avoir de l’empathie tout en sachant rester professionnel et gérer ses émotions ;
  • Avoir de bonnes qualités relationnelles pour bien communiquer, tant avec les petits qu'avec leurs parents ;
  • Être disponible et attentif aux besoins des enfants ;
  • Être rigoureux et ordonné, avec un bon sens de l'organisation ;
  • Être soigné et respectueux des règles d'hygiène.
  • Savoir être à l'écoute ;
  • Avoir un excellent sens de l'observation ;
  • Être capable de travailler en équipe ;
  • Savoir faire preuve de discrétion ;
  • Faire preuve de douceur dans la gestuelle pour s'occuper des bébés et des petits enfants, mais aussi dans la façon de parler.
  • Savoir transmettre et partager des informations, un savoir et avoir, pour ce faire, une certaine vocation ;
  • Faire preuve de sang-froid face à des urgences ou des bobos pouvant survenir à tout moment pour ne pas transmettre à l'enfant des angoisses d'adultes ;
  • Avoir une bonne condition physique car s'occuper d’enfants pendant une journée entière peut s'avérer éreintant. Il ne faut donc pas avoir une petite santé ou être trop frêle pour porter les enfants.
 

Les compétences pour exercer le métier d'AEPE

 
L'Accompagnant Éducatif Petite Enfance a un rôle d'accompagnement et d'éducation comme l'indique son titre. Il est capable de se débrouiller aussi bien avec des nourrissons qu'avec des enfants de moins de 6 ans. Ses compétences en matière d’observation et de communication lui permettront de retranscrire aux parents les progrès réalisés en cours de journée.
L'AEPE est également compétent pour apporter tous les soins aux nourrissons et aux enfants et veiller à leur sécurité. Il favorise l’autonomie des plus grands et leur apprend des réflexes d'hygiène comme l'apprentissage du lavage des mains.
 
Au quotidien, l'AEPE accompagne les enfants tout au long de leurs apprentissages et pour ce faire, a acquis certaines techniques éducatives au cours de sa formation (activités et jeux d'éveils, activités manuelles, jeux socio-éducatifs, etc.).
 
La communication est également une compétence essentielle car ce professionnel doit maîtriser tous les aspects relationnels, tant auprès des enfants qui lui sont confiés que de leurs parents, mais aussi avec son équipe et les autres professionnels de la petite enfance.
 

Les avantages et contraintes du métier d'AEPE

 
Choisir le métier d'AEPE c'est exercer bien souvent un métier passion qui offre de nombreux avantages.
 

Les avantages du métier d'AEPE

 
  • Un métier enrichissant et permettant de s'épanouir auprès des enfants ;
  • Un métier évolutif et, grâce à sa nouvelle refonte, le CAP AEPE permettant de bénéficier de passerelles pour travailler dans d'autres secteurs éducatifs, sociaux…
  • Un secteur très porteur avec des perspectives d'embauches nombreuses et peu de chômage dans cette branche ;
  • Un métier qui a du sens : voir les enfants s'épanouir et faire des progrès est une réelle satisfaction ;
  • Un métier qui permet de travailler en équipe ;
  • Un métier qui est en constante mutation et les avancées en psychologie de l'enfant et en pédagogie permettent d'adapter régulièrement l'approche de l'adulte vis-à-vis de l'enfant dont il s'occupe.
  • Un salaire évolutif et, avec une solide expérience, qui peut être aussi très valorisant.
 

Les contraintes du métier

 
  • Il faut une bonne condition physique pour exercer le métier car il faut souvent se mettre à la hauteur des tous petits ou porter des enfants et il n'est pas recommandé de faire ce métier pour les personnes qui ont le dos fragile ou une faible condition physique. Il faut aussi être capable de travailler de longues heures dans le bruit et savoir rester concentré et attentif au cours de la journée pour éviter tout accident.
Les avantages et contraintes du métier d'AEPE

Comment préparer le CAP AEPE ?

 
Pour préparer le CAP AEPE, il existe plusieurs possibilités selon que vous soyez jeune étudiant de la formation initiale ou adulte – salarié ou demandeur d'emploi – issu de la formation continue.
 
En effet, vous pouvez vous présenter en candidat libre et financer votre préparation au CAP AEPE ou le faire financer par le biais de la formation continue (exemple : utiliser le CPF-Compte Personnel de Formation).
 

Formation initiale

 
La préparation se fait dans un lycée professionnel et dure 2 ans. Elle se fait immédiatement après la classe de 3ème. Quelques lycées peuvent proposer des cursus de plusieurs durées selon le niveau scolaire de l'élève qui pourra alors préparer son CAP sur 1, 2 ou 3 ans.
 
Après un baccalauréat, ou encore un BEP (ou un autre CAP), l'élève peut préparer son CAP AEPE sur 1 an seulement.
 

Formation en alternance

 
Il est possible de préparer le CAP AEPE avec une formation en alternance. Il faut, pour cela, avoir signé un contrat d'apprentissage.
 

Formation à distance

 
Même après un tout autre parcours professionnel, il est possible, pour celui ou celle qui a la vocation pour ce métier de préparer son CAP AEPE en suivant une formation pour adultes, soit en présentiel, comme avec les cours proposés par le Greta, ou bien avec une école de formation par correspondance, comme le CNED, EFM Santé Social...
 
Soyez toutefois attentif sur la qualité des prestations car toutes les écoles à distance ne se valent pas forcément. Certaines ont cependant d'excellents taux de réussites aux examens.
 
La préparation avec une école par correspondance est un atout pour un salarié qui souhaite opérer une reconversion professionnelle mais ne souhaite pas quitter son emploi actuel avant d'avoir réussi son CAP AEPE. Ces cours permettent de s'organiser et de travailler de chez soi, tout en offrant l'expertise de bons professionnels et un suivi pédagogique des élèves très rigoureux.
 

VAE (Validation des Acquis de l'Expérience professionnelle)

 
Si vous avez déjà travaillé dans le secteur de la petite enfance comme cela peut être le cas pour des personnes recrutées pour des contrats courts en soutien du personnel, mais ne disposant que d'un BAFA par exemple ou pour une assistante maternelle qui souhaite travailler dans un centre d'accueil collectif, il est possible de demander une validation des acquis de l’expérience professionnelle. Pour en bénéficier, il faudra prouver son expérience professionnelle, par des fiches de paie par exemple, en constituant un dossier à remettre au Dispositif Académique de Validation des Acquis (DAVA) de sa région.  Le dossier sera soumis à un jury et vous serez convoqué à un entretien pour lequel il peut être nécessaire de revoir les fondamentaux et de se faire aider par une formation professionnelle avec un enseignement à distance.
 

Le diplôme d'État officiel du CAP AEPE

 
Tous les métiers de la petite enfance sont très demandés et on constate peu de chômage dans ce secteur. Toutefois, les structures d'accueil ont voulu revoir le CAP Petite Enfance afin d'en modifier et compléter le contenu pour en faire un nouveau diplôme plus complet et adapté à la demande. Le CAP Petite Enfance est devenu le CAP AEPE (Certificat d'Aptitude Professionnel d'Accompagnant Éducatif Petite Enfance).
 
Cette refonte permet au nouveau diplôme une ouverture sur d'autres secteurs en ne cloisonnant plus le sanitaire, l'éducatif et le social comme cela était le cas auparavant.
 
Depuis la rentrée scolaire 2019, on parle donc désormais de CAP AEPE. Premier diplôme d'accès aux métiers de la petite enfance, le contenu du CAP AEPE a donc évolué et a été complété par rapport à celui de son prédécesseur (CAP Petite Enfance).
 
Le contenu met en avant plusieurs objectifs notamment :
 
  • Améliorer les compétences des personnes pour s'occuper des enfants de moins de 6 ans ;
  • Revoir le contenu de la formation pour le revaloriser notamment auprès des employeurs du secteur public ;
  • Permettre aux diplômés du CAP AEPE de bénéficier de passerelles vers d'autres lieux d'exercices de ces métiers et leur faciliter ainsi une certaine mobilité professionnelle (exemple : possibilité d'exercer en crèche, dans des écoles, dans des MAM (Maisons d'Assistantes Maternelles), à domicile.
 
Si certaines thématiques du CAP Petite Enfance restent au programme comme l'hygiène, les soins, les cours sur l'alimentation et la sécurité de l'enfant, d'autres modules ont été largement étoffés dans le CAP AEPE. C'est le cas par exemple des modules de développement et d’éveil de l'enfant, ou encore de l'aspect relationnel avec la famille.
 

Les changements à noter avec l'ancien CAP Petite Enfance

 
Un socle commun à plusieurs métiers de la petite enfance a été mis en place et comprend notamment des modules permettant d'apprendre à :
 
  • Prendre soin des enfants, savoir les accompagner durant les activités au quotidien ;
  • Accompagner le petit lors de ses apprentissages et découvertes ;
  • Insister davantage sur les relations enfants-professionnels-parents et inscrire toute action liée à l'enfant dans cette optique.


La mise en place d'un stage plus long

 
Parmi les modifications significatives entre le CAP Petite Enfance et le CAP AEPE, on note aussi une évolution sur la durée du stage qui passe à 14 semaines au lieu de 12. Cela permet au candidat d'avoir plus de temps pour bien maitriser le savoir-faire nécessaire en milieu professionnel et d'acquérir toutes les techniques pratiques nécessaires au métier.
 
Il est également demandé que le stage soit effectué dans 2 types de lieux d'accueil de jeunes enfants dont au moins un auprès d’enfants de moins de 3 ans, par exemple : un premier stage en crèche, puis un autre en école maternelle.
 
 

Les épreuves (générales et professionnelles)

 
L’examen du CAP AEPE comprend des épreuves générales, dont vous pouvez être dispensés si vous avez déjà un niveau d'études équivalent ou supérieur au CAP, ainsi que des épreuves professionnelles.
 
Les épreuves générales :
 
  • Une épreuve générale de Français/Histoire-Géographie/Enseignement moral et civique (épreuve écrite et orale de 2h25 de coefficient 3) ;
  • Une épreuve générale de Mathématiques/Sciences physiques et chimie (épreuve écrite de 2h de coefficient 2) ;
  • Une épreuve de Prévention Santé Environnement (PSE) (épreuve écrite de 1 h de coefficient 1) ;
  • Une épreuve d'EPS (Éducation Physique et Sportive) de coefficient 1.
  • Une épreuve facultative de langue vivante (épreuve orale de 20 min de coefficient 1 dont seuls les points au-dessus de la moyenne sont comptabilisés).
Les épreuves professionnelles :
 
  • Une épreuve sur le module « accompagnement au développement du jeune enfant » (épreuve orale de 25 minutes – coefficient 7)
  • Une épreuve sur le module « exercer son activité en milieu d'accueil collectif » (épreuve écrite de 1h30 de coefficient 4)
  • Une épreuve sur le module « exercer son activité en milieu d'accueil individuel » (épreuve de 2 h comprenant une partie écrite et orale de coefficient 4)
Stage obligatoire de 14 semaines.
 
Attention de bien justifier de ces 14 semaines de stage, notamment si vous vous inscrivez en candidat libre, car il s’agit d’un pré-requis à la validation du CAP AEPE.

Pour en savoir plus sur le diplôme, les épreuves et notamment les dispenses d'épreuves, rendez-vous sur le site spécialisé : Mon CAP AEPE.
  Le diplôme d'État officiel du CAP AEPE

Débouchés et évolutions pour le métier d'AEPE

 

Où exercer en tant qu'AEPE ?

 
Une fois le CAP AEPE en poche, ce diplôme d'État vous permet de travailler dans plusieurs structures et de répondre aux offres d'emploi de différents métiers comme :
 
  • Garde d'enfants à domicile
  • Agent de crèche
  • Aide auxiliaire de puériculture
  • Aide éducateur
  • Agent d'animation
  • Animateur petite enfance
Et après une formation complémentaire :
  • Auxiliaire de puériculture en crèche, dans une maternité, un service d'hôpital spécialisé, etc. ;
  • ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles) ;
  • Éducateur de Jeunes Enfants
  • Aide-soignant...
La nouvelle formulation de l'ancien CAP Petite Enfance, devenu CAP AEPE ouvre donc de nombreuses portes pour accéder à l'emploi.
 

Le salaire et les évolutions de carrière possibles pour l'AEPE

 
Avec un CAP AEPE, il est possible de bien gagner sa vie, d'autant que le salaire est évolutif avec l'expérience.
La rémunération varie en fonction du métier exercé, du secteur d’activité, de l’expérience… mais la rémunération moyenne tourne autour de 1550 euros bruts mensuels.
Des disparités sont toutefois observées selon la zone géographique et le secteur d’activité : le salaire est souvent plus intéressant en Province et dans le secteur publique qu’à Paris dans le secteur privé.
 

Contexte métier d'AEPE

 
Tous les métiers de la petite enfance offrent des débouchés professionnels et, si l'on considère que l'accueil de l'enfant de 0 à 3 ans a suscité des dépenses publiques de l'ordre de 15,6 milliards d'euros en 2014, cela montre l'intérêt de ce secteur et les perspectives positives futures. On a pu recenser également un chiffre de 41 400 enfants ayant moins de 3 ans dont la garde est assurée par un ou une salarié(e) à domicile (source : Journée Nationale de la Petite Enfance de janvier 2017).
 
Avec plus de 740 000 naissances répertoriées en 2020, les demandes en salariés qualifiés dans le métier de la petite enfance ne sont pas prêt de reculer.
 
Plus de 150 000 places en crèche ont été créées dans les 16 dernières années mais outre les chiffres ayant trait à la quantité, on mise désormais encore plus sur la qualité. Les formations sont plus pointues et spécialisent davantage les futurs professionnels à accompagner l'évolution du jeune enfant. Si les femmes sont encore majoritaires dans la fonction, on commence à voir plus de profils masculins tenter leur chance dans le métier grâce à l’évolution des mentalités. Alors, si vous souhaitez vous aussi vous lancer dans une carrière passionnante et vous occuper de bébés et de jeunes enfants, pourquoi ne pas préparer un CAP AEPE ?